/news/politics

Reconnaissance des partis d’opposition: les discussions devraient rester à huis clos, dit Legault

Photo Stevens LeBlanc

Les discussions sur le statut des partis d’opposition à l’Assemblée nationale devraient se faire à huis clos, a affirmé François Legault, au moment où le Parti québécois, insatisfait, a décidé de négocier sur la place publique. 

• À lire aussi: Le classe politique rend hommage à Jean Lapointe

• À lire aussi: Bruno Marchand associe les antitramway aux pollueurs

«Moi, je préfère que les discussions continuent de se tenir à huis clos», a-t-il déclaré en marge d’un événement au Sommet de la Francophonie, vendredi.

Les députés péquistes ont déploré jeudi que tous les partis tirent leur compte des négociations, sauf eux, à qui l’on accorde que des «grenailles».

Selon nos informations, une somme de 732 000 $ a été offerte comme budget de fonctionnement pour les trois députés du PQ, incluant un cabinet pour le chef Paul Saint-Pierre Plamondon. Il obtiendrait cinq questions par cycle de 100 interpellations au Salon bleu.

«Là, on tient compte quand même du nombre de députés», a expliqué le premier ministre.

«On a accepté que même si le Parti québécois sont seulement trois, que quand même le parti soit reconnu et que le chef puisse poser ses questions», a-t-il aussitôt ajouté.

Et alors que le PQ dénonce «l’intransigeance» de la CAQ dans les échanges à la table de négociation, François Legault a souligné qu’ils ne sont «pas tout seul dans les négociations».

«Il faut aussi que le Parti libéral et Québec solidaire soient d’accord», a-t-il dit.

- Avec la collaboration de Marc-André Gagnon

BUDGET DE FONCTIONNEMENT QUI SERAIT ACCORDÉ AUX PARTIS D'OPPOSITION

PQ : 732 000 $ (3 députés)

  • 244 000$ par député
  • 5 questions sur 100 au Salon bleu

QS : 2 687 000 $ (11 députés)

  • 244 272$ par député
  • 25 questions sur 100 au Salon bleu

PLQ : 5 130 000 $ (19 députés)

  • 270 000$ par députés
  • 70 questions sur 100 au Salon bleu
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.