/news/law

Contrebandiers de tabac en prison

Des douaniers ont retrouvé en mai 2019 du tabac dissimulé à travers des copeaux de bois, dans la remorque d’un camion.

Photo d’archives

Des douaniers ont retrouvé en mai 2019 du tabac dissimulé à travers des copeaux de bois, dans la remorque d’un camion.

Des camionneurs qui ont fait passer à la frontière plus de 1000 tonnes de tabac de contrebande en deux ans sous le nez des douaniers ont dû prendre le chemin de la prison, alors qu’une des têtes dirigeantes a fui la justice.

• À lire aussi: Le cannabis pourrait être plus nocif pour les poumons que le tabac

• À lire aussi: Contrebande de tabac: trois peines de prison et plus de 1,8 million $ d’amende

Entre septembre 2017 et mai 2019, l’organisation criminelle de camionneurs a fait traverser des États-Unis 88 camions-remorques remplis de tabac en vrac. Les cargaisons étaient destinées à la réserve de Kahnawake, sur la Rive-Sud de Montréal. 

Le 10 mai 2018, les douaniers ont saisi 17 382 kg de tabac, soit pour plus de 2,5 millions $ de droits et taxes fédérales éludés.

Photo d’archives

Le 10 mai 2018, les douaniers ont saisi 17 382 kg de tabac, soit pour plus de 2,5 millions $ de droits et taxes fédérales éludés.

Une fraude qui a entraîné plus de 217 millions $ en pertes de droits et taxes fédérales sur le tabac. 

Huit des 13 co-accusés avaient plaidé coupables cet été au palais de justice de Longueuil. De ce nombre, cinq ont récemment pris le chemin de la prison. 

Éric Landry, qui est considéré comme l’une des têtes-dirigeantes du réseau de camionneurs, a écopé de la peine la plus lourde, soit 54 mois de prison.

En cavale sous le soleil

Son complice, Martin Bessette, ne s’est pour sa part pas pointé devant le tribunal, afin de recevoir sa sentence. Un mandat d’arrestation a été lancé contre lui. Les autorités croient qu’il pourrait se trouver au Mexique, où il vit maintenant.

C’est le projet Butane, de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), qui a permis aux enquêteurs d’identifier les deux modes opératoires des contrebandiers pour berner les douaniers. 

Le premier : faire traverser la frontière à deux camionneurs en même temps. L’un d’eux transportait des fruits et des légumes, de la marchandise légitime considérée « à faible risque » par les douaniers.

Filmés sur le fait

L’autre chauffeur, lui, transportait le tabac, mais utilisait une transaction de couverture d’une compagnie de distribution de fruits et légumes similaire ou identique au premier camion. Juste avant de traverser la frontière, les conducteurs échangeaient leur remorque, et reprenaient leur marchandise respective une fois sur le territoire canadien. 

On aperçoit le véhicule d’un des camionneurs, envoyé à l’inspection secondaire, tentant de changer de tracteur routier et de remorque avec le deuxième chauffeur afin d’éviter la fouille du chargement de tabac.

Photo d’archives

On aperçoit le véhicule d’un des camionneurs, envoyé à l’inspection secondaire, tentant de changer de tracteur routier et de remorque avec le deuxième chauffeur afin d’éviter la fouille du chargement de tabac.

Un camionneur envoyé à l’inspection secondaire avait même été filmé en train d’essayer de changer de véhicule, afin d’éviter la fouille du chargement de tabac. 

Des amendes salées

Le deuxième mode opératoire impliquait un seul camionneur. Le tabac était alors dissimulé à travers un chargement rempli à craquer de copeaux de bois. Une compagnie fictive avait été créée pour ce faire.

Les autres coaccusés, Alfred Binette, Serge Bourque, Pierre Leblanc et Michel Frédéric Riendeau, ont écopé de peines de plus de deux ans, à purger dans un pénitencier fédéral. 

Les accusés ont aussi été condamnés à payer de lourdes amendes, allant de 10 000 $ à 25 000 $. La tête dirigeante Éric Landry devra débourser 50 000 $. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.