/news/currentevents

Abus physiques et psychologiques: la police de Longueuil rouvre l'enquête sur l'entraîneur Danny Vincent

La police de Longueuil réactive l’enquête sur l’entraîneur de basketball Danny Vincent visé par plusieurs allégations de ses ex-joueuses selon des sources consultées par notre Bureau d’enquête. 

• À lire aussi: Allégations d'abus visant Danny Vincent: le RSEQ a reçu au moins une plainte

• À lire aussi: Abus physiques et psychologiques par un entraineur: l'organisme Basketball Québec réagit

• À lire aussi: Abus physiques et psychologiques par un entraîneur: d’autres ex-joueuses de basketball brisent le silence

Ces sept présumées victimes de Danny Vincent ont témoigné vendredi dernier à l’émission J.E. Elles allèguent avoir été intimidées, subi du harcèlement verbal et physique pendant qu’elles étaient sous l’emprise du coach Vincent. L’entraîneur originaire de la Mauricie a entraîné des athlètes pendant 30 ans dans plusieurs écoles secondaires et Cégep du Québec ainsi qu’ailleurs au pays. 

L’une des meilleures joueuses de Basketball que le Québec ait formé, Élise Caron affirme aussi avoir eu des relations sexuelles avec l’entraîneur à ses 18 ans auxquelles elle n’était pas en mesure de consentir. Il lui aurait déclaré son amour lorsqu’elle était âgée de 15 ou 16 ans selon ses souvenirs. 

Écoutez le segment judiciaire avec Félix Séguin diffusé chaque jour en direct 8 h 35 via QUB radio :

Une deuxième enquête

En 2012, la police de Longueuil avait déjà enquêté sur Danny Vincent. Même si plusieurs témoins avaient été rencontrés, aucune accusation n'avait été déposée. 

Cependant, après la diffusion de l’émission J.E., les policiers de Longueuil ont décidé de réactiver le dossier y d’y assigner une enquêteuse. Même si le SPAL refuse de confirmer ces informations, il estime tout de même que les victimes doivent dénoncer. 

«Le SPAL et son équipe des crimes a caractères sexuels est très sensible face à ce type de dossier et invite toute personne qui aurait été ou victime d’actes similaires à contacter son corps de police local ou directement la police de Longueuil pour tout acte commis sur son territoire.» a affirmé l’inspecteur à la section des crime graves, Jean-François Lapolice 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.