/regional/quebec/quebec

«Les difficultés financières, ça peut arriver à tout le monde»

Inflation, problèmes financiers, pandémie et pénurie de main-d’œuvre... c’est la recette qui pousse de plus en plus de commerçants à faire des propositions à leurs créanciers. Un entrepreneur de La Tuque a accepté de raconter son histoire à TVA Nouvelles pour briser les tabous entourant l’insolvabilité. 

François Paré s’est lancé en affaire il y a 17 ans. Aujourd’hui il est propriétaire de deux entreprises, Constructions F. Paré inc. et Paré Environnement. C’est en 2019 que tout a basculé pour lui, sa première compagnie a subi des difficultés financières importantes. M. Paré est forcé d’entreprendre des démarches pour tenter d’éviter la faillite. 

«Il y avait beaucoup de pression sur la marge de crédit de l’entreprise, le tout en pleine exécution de contrat. J’ai vraiment vécu le deux pour un, j’ai dû faire les démarches pour mes entreprises et au niveau personnel pour voir de quelle façon je pouvais nager à travers tout cela », confie M. Paré dont les finances personnelles ont également été affectées. 

«Il faut piler un peu sur son orgueil et il faut faire preuve de beaucoup d’humilité pour s’en sortir », ajoute-t-il. 

Aujourd’hui, la tempête derrière lui, l’entrepreneur souhaite sensibiliser les gens aux démarches qu’il a dû entreprendre pour éviter la faillite. 

«Ce n’est pas une maladie, ce n’est pas non plus l’huissier qui se présente chez vous pour prendre des objets et vider ta maison. Un syndic c’est un collaborateur qui est là pour examiner ta situation et t’aider à t’en sortir. Ce n'est pas parce que tu n’es pas capable de faire face à tes engagements que tu es une mauvaise personne. Les difficultés financières, ça peut arriver à tout le monde », lance-t-il. 

Avec la situation économique actuelle, de plus en plus de propriétaires d’entreprises comme François Paré sont confrontés à des problèmes financiers. Dans le domaine commercial, le nombre de faillites a augmenté de 15,3 %, entre septembre 2021 et septembre 2022, selon le syndic autorisé en insolvabilité Roy Métivier Roberge. Alors que le nombre de propositions concordataires a augmenté de près de 43 % pour les deux mêmes mois.   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.