/news/currentevents

«On va chavirer, on va chavirer!»: des appels au 911 troublants

Les deux plaisanciers téméraires secourus lors de l'opération nautique dramatique qui a coûté la vie au pompier Pierre Lacroix, il y a un an à Montréal, n’avaient aucune expérience de navigation avant de s'aventurer sur le fleuve. 

• À lire aussi: La fin des opérations de sauvetage nautique à Montréal ?

• À lire aussi: L’opposition à Montréal demande une enquête indépendante sur le Service incendie

• À lire aussi: Décès d'un pompier: pas de recommandations fermes, déplore l’APM

• À lire aussi: Pierre Lacroix: enquête sur la mort d’un pompier révélée

C’est ce qu’on a appris ce matin lors de leur témoignage, en cette première journée d’audiences de l’enquête publique du Bureau du coroner à Joliette, dans Lanaudière. 

Le 17 octobre 2021, le pompier Pierre Lacroix a perdu la vie à 58 ans lors du sauvetage nautique de Tommy Yi et d’Ana Dicu, dans les rapides de Lachine.

Ce soir-là, vers 18 h, le jeune « excité » désirait, avec sa meilleure amie, mettre à l’eau quelques minutes le bateau qu’il venait tout juste de récupérer à Rawdon, en vue d’en faire l’achat à un particulier.

L’embarcation de 1986 n’avait cependant subi aucune inspection.

pierre lacroix

Photo Jonathan Tremblay

«Aimez-vous la vie? Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit de partir avec un bateau dont nous n’avez même pas fait l’inspection mécanique?, l’a questionné la coroner Géhane Kamel, en guise de sermon. Prenez-le comme un wake up call.»

 Sa meilleure amie et lui, bien qu’ils détenaient tous deux des permis de navigation, n’avaient pas d’expérience de conduite d’embarcation de ce type.

Vers 18h30, peu après leur descente sur l'eau, le moteur du bateau aurait surchauffé, selon le plaisancier inexpérimenté.

Photo de Tommy Yi et Ana Dicu prisent lors de la première journée de l'enquête publique du Bureau du coroner de la mort du pompier Pierre Lacroix le 17 octobre 2021.le 21 novembre 2022. JONATHAN TREMBLAY/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Photo Jonathan Tremblay

Photo de Tommy Yi et Ana Dicu prisent lors de la première journée de l'enquête publique du Bureau du coroner de la mort du pompier Pierre Lacroix le 17 octobre 2021.le 21 novembre 2022. JONATHAN TREMBLAY/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

«À ce moment-là, je n’avais pas conscience du danger. Je ne savais pas même pas qu’il y avait des rapides», a quant à elle raconté la jeune femme.

 Voyant qu'ils se dirigeaient vers les rapides, le duo aurait tenté de jeter l'ancre, sans succès. Ils auraient alors contacté le 911, et un répartiteur de la garde côtière les a alors averti que ça n’allait «vraiment pas bien». 

 Le Journal a d’ailleurs mis la main sur l’extrait sonore rendu public. 

Appel 911 des deux plaisanciers

 À leur arrivée, les secours ont tenté d'attacher leur embarcation à celle des plaisanciers, mais un impact insoupçonné les aurait empêchés.

C’est alors que l'embarcation du Service de sécurité incendie de Montréal a soudainement dérivé puis chaviré, possiblement en raison d’une vague.

Appel au 911 - les plaisanciers en panique

 «On va chavirer, on va chavirer», a relaté avoir crié Tommy Yi à son amie, avant de fondre en larmes durant son témoignage émotif, en avant-midi.

Le jeune homme aurait tenté du mieux qu’il pouvait de sauver les quatre pompiers à l’eau, mais seulement que trois en sont sortis de justesse. M. Lacroix avait eu moins de chance, restant coincé sous l'embarcation.

Le corps de celui qui était à l’aube de la retraite a été retrouvé une dizaine de jours plus tard.

Photo de Tommy Yi et Ana Dicu prisent lors de la première journée de l'enquête publique du Bureau du coroner de la mort du pompier Pierre Lacroix le 17 octobre 2021.le 21 novembre 2022. JONATHAN TREMBLAY/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Photo Jonathan Tremblay

Photo de Tommy Yi et Ana Dicu prisent lors de la première journée de l'enquête publique du Bureau du coroner de la mort du pompier Pierre Lacroix le 17 octobre 2021.le 21 novembre 2022. JONATHAN TREMBLAY/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Ce matin, sa fille aînée, Stéphanie Lacroix, a tenu à saluer le courage de Tommy Yi pour son témoignage et son aide pour tenter de sauver les pompiers. 

Par ailleurs, peu après le drame, une vidéo dans laquelle on comprenait que Ana Dicu avait filmé une partie de l’opération de sauvetage avait été diffusée.

Cette dernière s’est défendue ce matin d’avoir filmé intentionnellement la scène en expliquant que son cellulaire avait allumé la caméra en même temps que la lampe, alors qu’elle cherchait des cordes au fond du bateau.

La coroner Géhane Kamel préside l'enquête publique du Bureau du coroner de la mort du pompier Pierre Lacroix le 17 octobre 2021. Photo prise lors de la première journée le 21 novembre 2022. JONATHAN TREMBLAY/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Photo d'archiuves, Claudia Berthiaume

La coroner Géhane Kamel préside l'enquête publique du Bureau du coroner de la mort du pompier Pierre Lacroix le 17 octobre 2021. Photo prise lors de la première journée le 21 novembre 2022. JONATHAN TREMBLAY/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI

Elle a également spécifié qu’elle ne savait pas comment cette vidéo avait pu se retrouver entre les mains des médias. 

Elle avait toutefois remarqué après coup qu’un membre des autorités, qui avait pris son portable pour effectuer une vérification, avait acheminé la vidéo par courriel à une des deux filles de M. Lacroix sans son consentement.

Les audiences se poursuivront pendant les deux prochaines semaines.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.