/regional/saguenay

Une alerte lancée après des cas de surdose liés à une drogue inconnue

La santé publique du Saguenay-Lac-Saint-Jean a émis, vendredi, une alerte concernant deux cas de surdose survenus la semaine dernière qui seraient liés à la consommation d’une drogue inconnue.

Deux jeunes de 18 et 19 ans de la région sont décédés après avoir consommé des comprimés triangulaires blancs.

Il ne s’agirait pas d’une nouvelle drogue, mais ces comprimés sont d’une origine inconnue. 

La santé publique invite les consommateurs à être prudents et à ne pas hésiter à utiliser la naloxone dès les premiers signes d’une surdose. 

Le jeune âge des deux victimes de surdoses inquiète les organismes œuvrant dans le milieu de la toxicomanie.

L’organisme Portage, notamment, constate que la pandémie a particulièrement affecté les jeunes.

«On a beaucoup de cas, on a des appels. Il n’y a pas de liste d’attente pour les adolescents, donc il y a de la place. Les jeunes, quand ils arrivent, on les voit très angoissés, déprimés. La COVID a été très difficile pour tout le monde, mais pour les jeunes de 14 à 21 ans, ça a été particulièrement difficile», explique Seychelle Harding, directrice des communications de Portage. 

Cette dernière rappelle aux consommateurs qu’il en faut peu pour faire une surdose. 

«Il n’y a aucun contrôle de ce qui se vend dans les rues, donc malheureusement, avec le fentanyl qui circule et toutes les autres drogues comme le fentanyl, ça peut prendre une graine et c’est trop tard. Donc il faut vraiment avoir un dialogue ouvert avec nos enfants et demander de l’aide si on en a besoin», dit-elle. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.