/news/world

4 étudiants assassinés en Idaho: voici ce qu'on sait sur les mystérieux meurtres

Le mystère plane toujours sur les circonstances qui ont mené à la mort de quatre étudiants universitaires dans l’Idaho, il y a près de 10 jours. 

• À lire aussi: Meurtre de 4 étudiants: un homme mystère appelé dix fois avant leur mort

Stacy Chapin, 20 ans, Kaylee Goncalves, 21 ans, Xana Kernodle, 20 ans et Madison Mogen, 21 ans ont été découverts sans vie, le 13 novembre. 

Les victimes ont été poignardées, selon le coroner. L’arme du crime n’a toujours pas été retrouvée par les policiers et aucun suspect n’a encore été arrêté, rapporte CNN.

Les quatre jeunes adultes se trouvaient dans la maison qu’ils partageaient à l’extérieur du campus de l’Université de l’Idaho, dans la ville de Moscow.  

Les enquêteurs ont commencé à reconstruire le fil des événements ayant mené à la mort des quatre étudiants, selon CNN. 

Voici ce qu’on sait pour le moment:

- Stacy Chapin et Xana Kernodle se sont rendus à un party à la résidence de la fraternité Sigma Chi entre 20h et 21h samedi soir, la veille de la découverte de leur corps. 

- Kaylee Goncalves et Madison Mogen, eux, se trouvaient dans un bar sportif local en 22h, samedi soir, et 1h30 dimanche matin. Les deux colocataires ont ensuite commandé de la nourriture d’un camion de cuisine de rue.

Ils ont attendu environ 10 minutes pour leur nourriture, tout en parlant entre eux et avec d’autres personnes qui attendaient près du camion. 

Le gérant du camion a indiqué à CNN qu’ils n’avaient pas l’air inquiets, en détresse ou en danger. 

- Kaylee Goncalves et Madison Mogen se sont fait reconduire à la maison par «un particulier» et sont arrivés vers 1h45 du matin. Les policiers ne croient pas que le conducteur est impliqué dans la mort des étudiants, selon la police. 

- Les quatre victimes étaient toutes à la maison vers 1h45 dimanche matin.

Capture d'écran/CNN

- Un appel au 911 a été fait peu avant midi le dimanche. 

- Les policiers qui ont répondu à l’appel ont trouvé les quatre étudiants sans vie. Il n’y avait aucun signe d’entrée par effraction à l’arrivée des policiers. 

- Deux autres personnes se trouvaient dans la maison et dormaient probablement pendant l’attaque. Ils n’ont pas été blessés et la police ne croit pas qu’ils soient impliqués dans le meurtre. 

- Certaines victimes portaient des blessures montrant qu’ils auraient tenté de se défendre et il n’y avait aucun signe d’agression sexuelle, selon les dernières informations de la police rapportées par CNN.

- Les policiers n’ont pas voulu préciser l’identité de la personne qui a contacté le 911, se contentant de dire qu’il a été fait à partir du téléphone d’un des colocataires survivants. La personne qui a fait l’appel ne serait toutefois pas un suspect, selon la police. 

- Un chien a aussi été trouvé dans la maison. «Il n’a pas été blessé et a été envoyé dans un centre de services animalier, avant d’être remis à une personne responsable», a indiqué le service de police de Moscow dans une publication Facebook. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.