/regional/quebec/quebec

Croisières à Québec: il faudra au moins trois ans pour se relever de la pandémie

La saison des croisières a permis d’accueillir près de 133 000 visiteurs à Québec en 2022, un bilan jugé positif par l’administration du port après deux années de pause forcée en raison de la pandémie.

• À lire aussi: Grand Marché: un autre coup de pouce financier et un soutien «indéfectible» du maire

• À lire aussi: Vieux-Québec: Marchand veut lutter contre le «surtourisme»

• À lire aussi: Nombre record de locations de chalets à Stoneham cet automne

Il faudra toutefois attendre encore trois ans avant de retrouver l’achalandage d’avant la pandémie, admet l’administration portuaire. 

En 2022, il y a eu 16 opérations de débarquement/embarquement contre 22 en 2019, où l’on notait par ailleurs 236 715 visiteurs. 

«L’année prochaine, on n’est pas là encore. Avant de remonter à ce chiffre-là, ce n’est pas avant trois ans», a indiqué le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard, lors d’une entrevue avec Le Journal

En tout, 92 000 croisiéristes et 41 000 membres d’équipage se sont arrêtés au Port de Québec, du 26 avril au 1er novembre dernier.

Cela représente 96 escales de 28 navires distincts appartenant à 23 entreprises.

Le PDG s’est dit satisfait des résultats.

«Pour une reprise postpandémique, on est content, car on ne savait pas trop à quoi s’attendre», a indiqué M. Girard. 

«On avait des beaux défis à relever et on est satisfait de voir comment ça s’est passé, notamment au niveau de la main-d’œuvre. On a eu des commentaires très positifs de la part des compagnies», a-t-il ajouté.

Nouveau terminal

La saison 2022 a été marquée par quelques nouveautés comme la mise en service du quai 93 (quai de la Garde côtière) qui était en réparation depuis 10 ans.

De plus, le deuxième terminal de croisières, utilisé comme centre de vaccination au plus fort de la pandémie, a pu renouer avec sa mission première.

Doté d’une grande capacité d’accueil, le terminal 30 a servi aux activités d’embarquement et de débarquement pour les navires en destination. 

Pour faire suite aux inquiétudes sur le surtourisme formulées par le maire de Québec lors de son passage à Paris la semaine dernière, M. Girard a indiqué que le Port a mis en place des mesures, dès 2014, pour limiter à 15 000 le nombre de passagers et membres d’équipage présents en même temps dans le Vieux-Québec.

«Proactif»

«On a été très proactif. On a mis en place des mesures avant même que le problème commence à soulever des inquiétudes.»

Selon M. Girard, les croisiéristes représentent un faible pourcentage des visiteurs à Québec, même durant la haute saison, en septembre et octobre, qui représentent 75 % des activités.

«Il faut que l’expérience client reste intéressante. Je suis déjà allé à Dubrovnik et je n’ai pas trouvé ça super le fun. On n’était pas capable de se mettre les pieds un en avant de l’autre», a-t-il ajouté. 

ÉVOLUTION DU NOMBRE DE VISITEURS DANS LE MARCHÉ DES CROISIÈRES À QUÉBEC

  • 2022 : 133 000 
  • 2021 : 0
  • 2020 : 0
  • 2019 : 236 715
  • 2018 : 230 940
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.