/news/currentevents

Disparition de Pierrette Bouffard en 1997: la police de Lévis rouvre l’enquête

À la suite d’une information obtenue récemment, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) rouvre l’enquête sur la disparition mystérieuse de Pierrette Bouffard survenue en 1997 et installera un poste de commandement demain à Laval.

Pierrette Bouffard qui résidait au 2446 rue Maupas à Lévis est disparue sans laisser de traces le 9 janvier 1997 à l’âge de 40 ans. Malgré les recherches à l’époque l’affaire n’avait pu être résolue.

Selon l’information reçue par le SPVL, une personne correspondant au signalement de Mme Bouffard aurait été vue entre 2016 et 2019 à la Cité de la Santé à Laval où elle aurait été patiente.

Le témoin à l’origine de l’information est une employée de l’hôpital qui est également la cousine de la disparue.

Elle aurait avisé la famille de Mme Bouffard en 2021. La famille a ensuite communiqué avec le SPVL.

Pierrette Bouffard ne montrait pas de signes suicidaires au moment de sa disparition.

Un article du quotidien Le Soleil de l’époque mentionnait Mme Bouffard était atteinte d’un handicap mental, mais qu’elle demeurait autonome en prenant sa médication.

Poste de commandement

Le SPVL sollicite donc l’aide du public et du personnel de la Cité de la Santé pour retrouver cette patiente.

Un poste de commandement sera érigé ce mercredi 23 novembre de 6h à 17h au 1755 boul. René-Laennec à Laval.

Des informations en lien avec ce dossier peuvent aussi être communiquées au 418-832-2911 ou par la ligne confidentielle au 418-835-5436.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.