/sports/homepage

Football collégial : des joueurs de la Beauce se vantent sur les réseaux sociaux d’avoir détruit le Bol d’or

Des joueurs des Condors de Beauce-Appalaches qui se vantaient sur les réseaux sociaux d’avoir démoli le Bol d’or Division 3 qu’ils venaient de remporter devront répondre de leurs actes. 

• À lire aussi: Des programmes de football scolaire performants dans la région de Québec

Des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent l’étendue des dommages lors des célébrations d’après match quand les joueurs se sont rassemblés à Saint-Georges pour festoyer.

SPO-FOOTBALL-BOL-OR

PHOTO COURTOISIE / RSEQ / BENVIRTUEL PHOTOGRAPHIE

Le bol a été arraché de la base et les plaquettes des vainqueurs ont disparu sauf celle des Condors de 2021. On voit un joueur avec sa médaille au cou et la plaquette des Gaillards de Jonquière (2006-2007) entre les dents.

« Les joueurs ont commis des gestes répréhensibles, a déploré l’entraîneur-chef Marc Loranger. Je suis déçu et les joueurs devront répondre de leurs gestes. Le Bol d’or est un symbole important et plusieurs intervenants ont été blessés par ce qu’ils ont vu. »

CAPTURE D’ÉCRAN

Capture d'écran Snapchat

Du jamais vu

Les joueurs devront maintenant remettre le trophée dans son état d’origine et assumer les frais liés aux réparations. « Ils devront aussi présenter leurs excuses d’une façon qui reste à déterminer par la direction, a indiqué Loranger. On doit s’assurer qu’ils en tirent une leçon et qu’une pareille situation ne se reproduise plus. »

S’il préférait attendre que son directeur du secteur collégial s’entretienne avec la direction du collège Beauce-Appalaches avant de commenter plus longuement la situation, Gustave Roel assure que c’est une première depuis qu’il est en poste au RSEQ. 

« Je n’avais jamais vu ça en huit ans, a indiqué le président et directeur général du RSEQ au sujet des photos publiées sur les réseaux sociaux. Ça peut arriver que la Coupe soit échappée et qu’elle revienne bossée, mais jamais dans un tel état selon ce que j’ai pu voir sur les médias sociaux. »

CAPTURE D’ÉCRAN

Capture d'écran Snapchat

Impliqué dans le football depuis 40 ans, Loranger en a vu de toutes sortes au fil des ans, mais il croit que l’omniprésence des réseaux sociaux amplifie le problème. 

« Quand tu travailles avec des jeunes de 17 à 20 ans, ça serait naïf de croire que tout va se passer comme tu le souhaites. Il y a toujours eu ce genre de débordements et il y en aura malheureusement d’autres. Je n’excuse pas leurs gestes. Sous l’effet de l’alcool, des gars intelligents ont posé des gestes qui ne le sont pas. Ils ont manqué de jugement et réalisent maintenant qu’ils n’auraient pas dû. »

« À l’époque, ça restait à l’interne de poursuivre Loranger. Maintenant, ils veulent montrer sur les réseaux sociaux ce dont ils sont capables. On parle souvent du respect de l’adversaire, mais les réseaux sociaux nuisent. De tels gestes ne sont pas en lien avec le message qu’on véhicule. »

Nouvelle règle

La direction du Collège a instauré une nouvelle règle à la suite des incidents de samedi soir. 

« Les joueurs ne pourront plus publier des choses qui les identifient aux Condors sur les réseaux, a souligné Loranger. Ils sont des Condors entre les lignes blanches, mais ça s’arrête là. »

À la lumière des discussions avec la direction de l’école, la direction du RSEQ pourrait porter le dossier au conseil d’administration de l’organisme dont la prochaine rencontre est prévue le 7 décembre.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.