/regional/sherbrooke/estrie

La Ville de Sherbrooke veut taxer les propriétaires d’immeubles non résidentiels

Sherbrooke songe à taxer davantage les propriétaires d’immeubles non-résidentiels de grande valeur, a annoncé la Ville mardi lors de la dernière journée d’étude du budget 2023.

Les membres du conseil municipal de Sherbrooke veulent maintenir la hausse de taxes des particuliers à une moyenne de 3 %. 

Dans ce contexte, pour arriver à équilibrer le budget 2023, ils ont l’intention d’aller chercher 3 millions $ supplémentaires dans les poches des propriétaires qui possèdent des immeubles non-résidentiels (commerces et bureaux).

Le scénario voulant que les bâtiments de plus d’un million $ soient taxés davantage que les autres semble être le plus populaire autour de la table du conseil, mais aucune décision n’a été prise pour l’instant.

L’idée de créer deux catégories de propriétaires est d’éviter de surtaxer les propriétaires de petites entreprises. Quelques élus ont cependant apporté un bémol.

«Les petits commerçants locaux qui louent un local dans un grand bâtiment, c’est clair que la hausse de taxes va leur être refilée», a signalé la conseillère du district Rock-Forest, Annie Godbout.

Son collègue du district du Golf, Marc Denault, a abondé dans le même sens.

«Quand on monte une taxe, il y a toujours quelqu’un qui paye au bout de la ligne et effectivement dans ce cas-ci dans la grande majorité des cas, ce sera le locataire.»
Le conseil exécutif de Sherbrooke a pris en compte l’avis des élus et leur soumettra dans quelques jours une proposition sur laquelle ils devront voter.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.