/finance/homepage

La moitié des Québécois doivent modifier leurs priorités financières

argent

Pascal Huot - stock.adobe.com

L’inflation a obligé 45 % des Québécois à modifier leurs objectifs financiers et 63 % leurs habitudes de consommations au cours de la dernière année, selon un sondage mené pour compte de l’Institut québécois de planification financière (IQPF).

L’achat d’une propriété, la prise de la retraite, les voyages ou encore l’achat d’un véhicule font partie des projets que les répondants ont reportés ou annulés en raison de l’augmentation du coût de la vie, selon les données publiées mercredi.

Quant à ceux qui ont changé leurs habitudes de consommation, une large proportion a ajusté ses achats effectués en épicerie (77 %) ou limité les sorties au restaurant (75 %). Les loisirs ont aussi été affectés puisque 62 % des personnes interrogées ont indiqué avoir diminué le budget qu’ils y consacraient.

Le coup de sonde révèle également que les personnes qui possèdent un plan financier (56 %) sont moins nombreuses à avoir changé leurs objectifs financiers (38 %) et leurs habitudes de consommation (60 %).

De façon plus générale, le sondage révèle qu’un peu plus de la moitié des Québécois (53 %) disent avoir vécu un niveau de stress plus important dans la dernière année.

Le coup de sonde a été mené auprès de 1009 personnes adultes, entre le 27 octobre et le 2 novembre 2022.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.