/news/law

LeBel reconnu coupable : «Même pas de doute raisonnable», affirme Nicole Gibeault

«Manifestement, les jurés, de façon unanime, n’ont pas cru la version de LeBel, n’ont même pas eu de doute raisonnable», conclut Nicole Gibeault, juge à la retraite, suite au verdict de culpabilité d’Harold LeBel.

Me Gibeault énonce que le jury n’a pas à expliquer pourquoi il a eu un doute ou, dans ce cas-ci, aucun doute. Il est donc impossible de savoir sur quoi il s’est basé pour prendre sa décision. 

L’ancien député peut s’attendre à une peine allant jusqu’à 10 ans de prison. Selon Me Gibeault, il serait étonnant que LeBel écope de la peine maximale qui est souvent réservée aux cas les plus graves et ceux à haut risque de récidive.

«C’est l’individu qu’on va sentencier, ce n’est pas le crime, c’est pour le crime», précise-t-elle.

Le fait qu’elle ait participé au tournage d’un documentaire ne change rien au fait qu’il y ait eu une agression sexuelle, affirme la juge à la retraite. 

«C’est le contenu de ce qu’elle aurait révélé à certains journalistes qui m’aurait intriguée pour voir s’il y avait évidemment des contradictions avec ce qui a été dit à la cour, aux policiers ou ailleurs. Ça n’a pas été soulevé», dit-elle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.