/regional/montreal/montreal

«On doit avoir plus de gens qui prennent le transport collectif», dit le président du conseil d’administration de la STM

Joël Lemay / Agence QMI

Avec les problèmes de congestion toujours plus importants dans la métropole, la Société de transport de Montréal (STM) souhaite sortir son épingle du jeu et continuer de développer encore plus son réseau et son service.

«Il y a un défi pour faire progresser notre réseau. On sait que l’on n’a pas investi dans des infrastructures de transport collectif massivement au cours des dernières années», a souligné d’entrée de jeu Éric Alan Caldwell, président du conseil d’administration de la STM, en entrevue à QUB radio.

L’organisation mise notamment sur le développement de voies réservées pour les autobus, qui cumulent encore des retards en raison de la congestion. L’exemple du SRB Pie-IX porterait d’ailleurs ses fruits.

Selon M. Caldwell, 76% de ponctualité a été atteint en septembre, permettant à la STM de se rapprocher de son objectif de 80%.

«On a encore beaucoup de travaux à faire dans les prochaines années puis nous mettons tout en place pour que le contrôle des coûts soit très réduit», a-t-il avancé.

La STM a ainsi annoncé mercredi que sa clientèle de plus de 65 ans pourra prendre les transports gratuitement dès juillet prochain, une façon de lutter contre l’inflation.

«On sait que la clientèle aînée a souvent des revenus fixes et des besoins de mobilité croissants. C’est une façon de dire que le transport collectif est au rendez-vous dans nos quartiers», a-t-il expliqué.

En ce qui concerne le garage de Bellechasse, le président a reconnu un dépassement de coûts et des problèmes dans les études de faisabilité. «On tire des leçons de ce dossier-là.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.