/news/politics

Québec solidaire demande de geler les tarifs gouvernementaux

Le gouvernement Legault fait preuve d’incohérence en plafonnant l’augmentation des tarifs gouvernementaux de 3%, alors qu’il soutient que la hausse du coût de la vie est sa priorité, a dénoncé Gabriel Nadeau-Dubois. Québec solidaire demande à la CAQ de plutôt geler les tarifs.  

• À lire aussi: Jolin-Barrette doit «arrêter de se chicaner» avec les acteurs du système, dit GND

Le coût de la vie sera la priorité de Québec solidaire au cours des prochaines semaines, a martelé Gabriel Nadeau-Dubois en marge du caucus présessionnel de son parti, mercredi. 

Selon lui, les mesures préconisées par le gouvernement, comme l’envoi d’un chèque de 400$ à 600$ et le plafonnement de la hausse des tarifs gouvernementaux tels que le permis de conduire, les tarifs d’Hydro-Québec et les frais de garde, sont insuffisantes. «Il faut en faire plus», estime-t-il.   

Il demande à la CAQ d’aller plus loin et de geler l’ensemble des tarifs.   

«François Legault va vous augmenter, mais il vous augmente juste de 3%. Moi la question que je me pose, c’est pourquoi augmenter les factures des Québécois et des québécoises en ce moment ? Qui a les moyens de se payer une hausse d’Hydro ? Qui a les moyens de se payer une augmentation des frais de garde ou d’une chambre dans un CHSLD ?» s’est interrogé le porte-parole de Québec solidaire.  

«Le rôle du gouvernement, ça devrait être d’éviter d’ajouter des augmentations de facture», a-t-il ajouté.  

La semaine dernière, le gouvernement s’est engagé à adopter rapidement un projet de loi pour limiter l’augmentation des tarifs gouvernementaux pour les quatre prochaines années.  

Il a également adopté un règlement pour faire plafonner à 3% la hausse du prix pour les permis de conduire, les droits d’immatriculation et les tarifs des chambres individuelles et semi-privées dans les CHSLD, dès le 1er janvier prochain.  

L’adoption d’un règlement était nécessaire car ces tarifs devaient être indexés en janvier, et que des avis s’apprêtaient à être envoyés aux citoyens par la poste.  

Dans ce contexte, la proposition de Québec solidaire arrive-t-elle trop tard pour les services dont le prix est indexé en janvier ?  

«On est dans l’opposition, ça fait que ce qu’on formule ce sont des demandes au gouvernement. Ce qu’on lui demande, puisque lui va déposer un projet de loi bientôt, c’est de geler les tarifs. Dans l’étude de ce projet de loi là, on va déposer des amendements pour geler les tarifs. S’il faut faire des modifications règlementaires, on demande au gouvernement de les faire», a répondu Gabriel Nadeau-Dubois. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.