/regional/saguenay

Stationnement étagé à Saguenay: la mairesse interpelle Québec

La décision des autorités de santé d'abandonner le projet de construction d'un stationnement à étages sur les terrains de l'hôpital de Chicoutimi, au Saguenay – Lac-Saint-Jean, passe très mal à l'Hôtel de Ville.

L'abandon de ce projet entraîne la perte de 630 espaces de stationnement. 

La mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a demandé au gouvernement du Québec d'utiliser les dispositions de la Loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure pour lancer, malgré tout, la construction. 

«Combien ça vaut un hôpital régional pour nos 250 000 personnes en région?», a lancé la mairesse, pour faire contrepoids aux «10 résidences», a-t-elle estimé, affectées par le projet de stationnement qui pourrait obstruer une partie de la vue sur le Fjord du Saguenay. 

Les travaux de construction du futur bloc opératoire de 574 millions $ vont rendre encore plus rares les espaces de stationnement, déjà pas assez nombreux. 

«Ce n'est pas rare de voir des patients avec une demi-heure de retard parce qu'ils ont cherché un stationnement», a noté Diane Rochon, médecin à l'hôpital. 

La Commission municipale avait statué que la Ville, en modifiant son règlement de zonage en faveur du projet, contredisait son propre schéma d'urbanisme. Dans une déclaration écrite, le CIUSSS a assuré poursuivre «sa réflexion afin de s'assurer de proposer des infrastructures adaptées à leur environnement». 

«C'est une déception», a déploré le président du Syndicat du personnel paratechnique Olivier Côté. «On entend de plus en plus d'employés dire qu'ils aiment mieux travailler à Jonquière en raison du stationnement de l'Hôpital de Chicoutimi». 

Mais pour la mairesse, Québec doit utiliser les dispositions de la loi 66 pour entreprendre les travaux, sans plus attendre. 

«Pour éviter que des gens paient un taxi 40 $ pour avoir accès à des soins», a-t-elle précisé. 

Selon les opposants au stationnement étagé dans sa forme initiale, la préservation du Fjord n'est pas un obstacle à un projet plus acceptable. 

«Je trouve dommage qu'une municipalité piétine ainsi son propre schéma d'aménagement et son plan d'urbanisme», a affirmé Yves Laperrière, le porte-parole du comité de citoyens. 

La ministre des Affaires municipales et responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, n'avait toujours pas réagi aux propos de la mairesse Dufour en fin d'après-midi. 

Plus tôt dans la journée, elle avait déclaré avoir l'intention d'étudier toutes les options, y compris un système de navettes impliquant la Société de transport de Saguenay, l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) et le Cégep de Chicoutimi. Les deux établissements sont situés à proximité de l'hôpital. 

L'autre question est de savoir si le stationnement étagé, qui est complémentaire au projet de bloc opératoire, est effectivement assujetti à la Loi 66.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.