/news/law

Agression sexuelle: un grand-père démasqué après avoir transmis l’herpès à sa petite-fille de 6 ans

PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QM

Un grand-père démasqué après avoir transmis l’herpès à sa petite-fille de 6 ans a finalement avoué l’agression sexuelle, ce qui lui vaudra au minimum une année d’incarcération.

«La fillette avait des douleurs, elle avait de la difficulté à s’asseoir et à uriner», a expliqué Me Carolyne Paquin de la Couronne, alors que l’accusé plaidait coupable cette semaine au palais de justice de Montréal.

Écoutez la brève d’actualité avec Mario Dumont diffusée chaque jour en direct 16 h 35 via QUB radio :

Le grand-père de 64 ans, que l’on ne peut nommer afin de protéger l’identité de la victime, a commis son crime en avril dernier. Pendant qu’il gardait la fillette, il en a profité pour l’agresser sexuellement.

L’accusé espérait que l’enfant garde le silence. Or, dans les jours suivants, celle-ci s’est plainte de douleurs. Puis, en revenant de l’école, elle a dit à ses parents qu’elle avait de la difficulté à s’asseoir.

Inquiets, ceux-ci l’ont emmenée à l’hôpital Sainte-Justine, et c’est là que le diagnostic est tombé : il s’agissait de l’herpès de type 1. Et les analyses subséquentes ont été formelles, elle avait attrapé ce virus à peu près au moment où le grand-père l’avait gardée.

Une enquête a ainsi été lancée, ce qui a permis de découvrir que l’accusé était porteur du virus.

Écoutez l'entrevue de Guillaume Lavoie avec Anne-Charlotte Givern Héroux, intervenante psychosociale auprès des familles à la fondation Marie-Vincent sur QUB radio: 

Arrêté pour agression sexuelle sur une mineure de moins de 16 ans et pour contacts sexuels, le sexagénaire a finalement plaidé coupable cette semaine. À la demande de la Couronne et de Me Michael Morena, de la défense, il devra se soumettre à des évaluations psychologique et sexologique.

Écoutez l'entrevue de Benoit Dutrizac avec Antoine Joubert, chroniqueur pour le guide de l’auto QUB radio:

Il reviendra à la cour le printemps prochain, pour les plaidoiries sur la peine à lui imposer.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.