/finance/homepage

Bientôt un million de postes vacants au Canada

Bloc travail emploi restaurant employés

Photo Fotolia

Le nombre de postes à vacants a atteint 994 800 en septembre au Canada, en hausse de 3,8% par rapport à août 2022 (958 500), selon les dernières données de Statistique Canada publiées jeudi. 

Le nombre de postes à pourvoir en septembre a peu varié par rapport à septembre 2021, a indiqué Statistique Canada.

Le taux de postes vacants s'est établi à 5,7% en septembre, en hausse par rapport à 5,4% en août, mais en baisse par rapport à 5,9% en septembre 2021.

Le nombre de postes vacants dans les services d’hébergement et de la restauration a augmenté de 12% (+ 16 400) par rapport au mois précédent pour atteindre 152 400, notamment en raison des emplois saisonniers. Dans le secteur de la construction, ce nombre a aussi progressé de 14% (+11 500) pour atteindre 93 900.

Le nombre de postes à pourvoir dans les soins de santé et l’assistance sociale est demeuré presque inchangé par rapport à août. Au total, ce sont 159 000 postes qui demeurent vacants dans ce secteur, comparativement à 152 000 un mois plus tôt.

«Par rapport à septembre 2021, le nombre de postes vacants était en hausse de 25,8% (+32 800), ce qui représente la plus forte augmentation sur 12 mois du nombre de postes vacants parmi tous les secteurs», a souligné l’agence fédérale.

En septembre, on comptait, en moyenne, 1 chômeur pour chaque poste vacant au Canada, en baisse par rapport à 1,3 en août, en raison d'un recul du chômage (-289 300) en septembre et d'une augmentation du nombre de postes vacants (+36 300) au cours du mois.

Le Québec affiche l’un des taux les plus élevés de postes vacants

La Colombie-Britannique (6,5%; 160 000 postes vacants), le Québec (6,2%; 245 900) et l’Ontario (5,5%; 375 700) sont les provinces qui ont affiché les taux les plus élevés de postes vacants au Canada, en septembre 2022.

Statistique Canada a également indiqué que le salaire hebdomadaire moyen a augmenté de 3,5% sur 12 mois en septembre pour atteindre 1175 $, ce qui est comparable à la hausse observée en août.

Le Nouveau-Brunswick (+6,3% pour atteindre 1082,99 $), le Québec (+3,7%; 1118,25 $), l’Ontario (+3,6%; 1206,70 $) et la Nouvelle-Écosse (+3,6%; 1020,83) ont enregistré les plus fortes hausses sur 12 mois de la rémunération hebdomadaire moyenne en septembre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.