/news/politics

Jackie Smith demande la gratuité du transport en commun pour les aînés

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

La conseillère de Limoilou Jackie Smith veut que Québec imite Montréal et rende gratuit le transport en commun pour les aînés. 

• À lire aussi: La Ville de Québec réclame le maintien des aides gouvernementales pour les infrastructures

• À lire aussi: Logement social: guerre de chiffres entre Jackie Smith et l’administration Marchand

• À lire aussi: Un organisme dénonce la hausse de la «taxe de bienvenue» du maire Marchand

L’administration de la mairesse Valérie Plante annoncera, dans son budget 2023, un montant de 40 millions $ par année qui servira à offrir le transport en commun gratuitement aux aînés de 65 ans et plus.

Pour la cheffe de Transition Québec, Jackie Smith, la Ville de Québec doit s'en inspirer. Elle estime que cette mesure doit être implantée à Québec, en suivi du sommet des aînés, tenus il y a quelques semaines. 

«L’inflation que nous vivons touche durement les personnes à revenus fixes et c’est souvent le cas chez les aînés. Déjà les hausses de juillet dernier au RTC leur ont compliqué la vie, mais avec la diminution constante de leur pouvoir d’achat», a-t-elle soutenu.

La gratuité s'appliquerait aussi pour le Flexibus, àVélo et éventuellement le tramway.

Cette mesure aiderait selon elle à briser l'isolement, à avoir une flexibilité dans le transport, une liberté de déplacement et un contact humain, selon Mme Smith. «Ça va donner un bon coup de pouce pour les aînés et l’isolement.»

La mesure pourrait coûter entre 9 et 12 millions $ par année, selon les estimations de la conseillère. 

Insécurité alimentaire

Mme Smith a par ailleurs plaidé pour une meilleure aide de la Ville aux organismes d'aide alimentaire qui ont des besoins très grands. L'enveloppe budgétaire de la Ville pour les organismes communautaires sur le territoire de la Ville est de 400 000 $, cite-t-elle. Par exemple, la Bouchée généreuse reçoit 6700 $ par année de la Ville. En revanche, elle achète 1000 $ de nourriture par semaine pour un total de 52 000 $ par an pour combler tous les besoins. «Les besoins sont en croissance, l'immeuble ne va pas bien, les gens sont épuisés. Ils ne savent plus quoi faire.»

Selon elle, la Ville de Québec doit en faire davantage pour la Bouchée généreuse, mais également pour toutes les banques alimentaires. «C'est insuffisant.»

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.