/finance/homepage

Les cols blancs menacent de faire grève à Rouyn-Noranda

Thierry de Noncourt/La Frontière/Agence QMI

Le syndicat des cols blancs de la Ville de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, a voté à 94 % en faveur d’un mandat de grève mercredi soir.

Le syndicat veut entamer des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale. 

Les cols bleus avaient déjà voté un mandat de grève il y a quelques semaines. 

La dernière convention collective des cols blancs est échue depuis le 31 décembre 2021. 

Le blocage dans les négociations concerne notamment les hausses salariales jugées insuffisantes et sous le taux d'inflation, le rattrapage salarial et l'intégration du personnel aquatique dans l'accréditation syndicale des cols blancs. 

«Pour ce qui est de ces salarié(e)s, la Ville veut les traiter comme du personnel de second ordre, des travailleurs et travailleuses qui n'auront pas les mêmes avantages que les autres cols blancs. Pour nous, c'est inacceptable», a déclaré Geneviève Carrier, conseillère syndicale du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). 

Comptant plus de 125 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.