/news/politics

Pénurie de psychologues: les syndicats veulent rencontrer des ministres

Photo: René Baillargeon / Agence QMI

Des syndicats représentant les psychologues du secteur public demandent une rencontre avec cinq ministres et réclament des solutions pour pallier la pénurie de praticiens.

• À lire aussi: Contingence en psychologie: pas assez de profs pour former, déplore une étudiante

• À lire aussi: Exode des psychologues: on est rendus là...

Une coalition de huit organisations syndicales a interpellé jeudi matin Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor, Christian Dubé, ministre de la Santé, Bernard Drainville, ministre de l'Éducation, Pascale Déry, ministre de l'Enseignement supérieur, et Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux.

«Les conditions salariales et de travail des psychologues dans le secteur public ne permettent pas, à l'heure actuelle, d'attirer ni de retenir cette main-d'œuvre pourtant cruciale. Les enfants et les personnes en détresse font face à des listes d'attente inacceptables qui vont jusqu'à mettre des vies en danger», ont développé les porte-paroles des différents syndicats.

Entre autres, les syndicats veulent discuter du refus du gouvernement de régler les plaintes de maintien de l’équité salariale.
Le 16 novembre dernier, les organisations syndicales ont reçu avec consternation une réponse.

«Il faut dès maintenant éliminer la discrimination salariale et par la suite mettre en place des solutions pour bonifier les conditions de travail des psychologues de façon à ramener l'équilibre vers les besoins des réseaux publics.

C'est inadmissible que le gouvernement n'ait même pas la volonté de commencer à régler des plaintes qui traînent depuis près de 7 ans», ont-t-ils ajouté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.