/finance/homepage

Vendredi fou: les Québécois se tournent vers l’achat d’occasion

À la veille du Vendredi fou, plus de sept Québécois sur dix (76 %) qui composent la génération Z croient que l’achat d’occasion les aide à respecter leur budget dans un contexte inflationniste, a révélé un sondage de IKEA Canada publié jeudi.

Avec l’inflation qui exerce une pression sur le pouvoir d’achat, des acheteurs de la génération Z canadienne (65 %) se tournent davantage vers l’achat de seconde main pour des raisons économiques et environnementales.

Selon l’enquête du géant suédois, 83 % des Québécois possèdent des meubles d’occasion et 68 % d’entre eux envisagent de les transmettre à un proche.

Par ailleurs, environ 65 % ont affirmé que «l’achat de meubles d’occasion les aide à respecter leur budget» et 61 % ont mentionné se sentir plus responsables de leur argent en plus d’être moins susceptibles de faire des achats impulsifs.

À l’approche du Vendredi fou, journée bien occupée pour les commerçants, une majorité des consommateurs (70 %) soutiennent l’importance que les détaillants de meubles évitent que leurs produits finissent dans les décharges.

Ainsi, pour rendre abordable le magasinage du temps des Fêtes, IKEA Canada a choisi d’offrir à ses clients la possibilité d’acheter des meubles usagés, des articles en fin de série et des articles ayant déjà servi auparavant.

«Lors des jours les plus achalandés de l’année, nous changeons l’orientation de notre offre en passant de la consommation de masse à la consommation responsable en mettant le développement durable au cœur de notre offre», a affirmé Hélène Loberg, directrice nationale Développement durable, IKEA Canada.

Le sondage a été réalisé auprès de 1501 Canadiens entre le 11 et le 16 novembre 2022.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.