/regional/quebec/quebec

Vers une première patinoire couverte et réfrigérée à Québec au coût de 7 M$

La Ville de Québec fait un pas de plus vers la construction d’une première patinoire extérieure couverte et réfrigérée sur son territoire.

• À lire aussi: Attaque en règle de Marchand contre Smith

• À lire aussi: Un Marché de Noël allemand plus festif que jamais à Québec

• À lire aussi: Ville de Québec: le conseiller Jean-François Gosselin surpris à regarder le soccer en pleine séance à l'hôtel de ville

Les appels d’offre ont été lancés lundi dernier. 

«On va de l’avant avec un processus d’étude, d’analyse, pour bien choisir le site où on viendra placer la première», explique le responsable des sports et des loisirs au Comité exécutif de la Ville de Québec, Jean-François Gosselin.

Cinq lieux dans les secteurs Les Rivières, Charlesbourg et Beauport sont à l’étude pour accueillir la patinoire. Il s’agit des parcs Duberger, Bon-Pasteur, Saint-Viateur, Saint-Pierre et Jean-Guyon. 

Dans son appel d’offres, la Ville exige que les équipements offrent diverses commodités et soient polyvalents et accessibles à l’année.

«Évidemment l’hiver ce sera une glace pour les sports d’hiver. Mais l’été aussi, qu’est-ce qu’on va faire avec? Les aménagements autour, le bâtiment qui va venir accompagner tout ça...», dit M. Gosselin.

Entre 6 M$ et 7 M$

Il s’agissait d’ailleurs d’une promesse du conseiller indépendant alors qu’il faisait campagne pour Québec 21. Il estimait à ce moment les coûts de telles infrastructures à 4 millions $. Dans le document d’appel d’offres consulté par TVA Nouvelles, les coûts sont maintenant estimés entre 6 et 7 millions $.

«On ne tire pas la plug là-dessus», assure Bruno Marchand. «Une ville a besoin d’avoir ces infrastructures-là et ça ne l’empêche pas en même temps de travailler aussi à soutenir ses infrastructures déjà existantes...»

«C’est beaucoup les familles qui attendent ça avec beaucoup d’impatience. Les jeunes et les moins jeunes vont pouvoir en profiter l’hiver aller jouer dehors plus longtemps aussi. Celle de Stoneham est déjà ouverte», mentionne Jean-François Gosselin.

Stoneham ne reviendrait pas en arrière

La Ville de Stoneham-et-Tewkesbury s’est effectivement dotée l’hiver dernier d’une telle patinoire au coût de 2,8 millions $.

«C’est incroyable, en fait, on a doublé la durée de notre saison. On est à 24, 25, 26 semaines d’opération de patinoire extérieure dans une année. Les dernières années, quand on faisait 10 ou 11 semaines on était vraiment contents», dit la directrice des loisirs, Gaétane Deschênes.

Le nouvel équipement offre de nombreux autres avantages selon Mme Deschênes.

«Pendant la saison on ne ferme plus. Il pleut, il neige, on est tout le temps ouvert. Aussi, ça donne une qualité de glace incroyable.»

Aucune date n’a été fixée, mais l’administration Marchand espère ouvrir une première patinoire couverte et réfrigérée d’ici la fin de son premier mandat. 

«À terme, l’objectif c’est d’avoir une patinoire couverte par arrondissement», souligne M. Gosselin.

Mais leur rythme de déploiement et leur nombre seront influencés par le coût précise le maire Marchand.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse nouvelles.quebec@tva.ca ou appelez-nous directement au 418-688-2030.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.