/regional/estduquebec/cotenord

Sombre avenir pour l’aéroport de Baie-Comeau

Il ne reste plus qu’un seul transporteur aérien qui ne permet pas de dégager des revenus suffisants à l’aéroport de Baie-Comeau et des solutions devront être trouvées d’ici la prochaine année pour assurer l’avenir de l’aéroport de la Côte-Nord.

Les finances de l’aéroport de Baie-Comeau sont plombées par un important déficit.

L’an prochain, il y aura presque 700 000 $ de manque à gagner sur un budget annuel 1,4 million $.

Le propriétaire des installations, la MRC Manicouagan, comblera le déficit avec son surplus accumulé et une aide ponctuelle de Québec.

Mais l’aéroport est à la croisée des chemins. Il ne reste plus qu’un transporteur alors qu’il y en avait trois fois plus il y a trois ans à peine.

Dans les prochaines semaines, la MRC diffusera un appel de proposition à la grandeur du Québec pour tenter d’attirer un nouveau transporteur aérien.

À la demande de la MRC, la Chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan a sondé ses membres pour connaître leur besoin en transport aérien. Son président estime qu’il faut regarder ce qui se fait ailleurs.

Antonio Hortas a indiqué qu’en Europe, par exemple, de petits aéroports régionaux réussissent à s’en sortir en s’entraidant.

Le député de René-Lévesque a récemment été nommé adjoint gouvernemental pour le transport aérien régional. Yves Montigny s’est dit à l’écoute pour trouver des solutions.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.