/news/politics

«Ils sont là lorsque la caméra ne tourne plus»: découvrez ces travailleurs méconnus au service des élus

Les 125 élus parlementaires feront leur entrée officielle au Salon bleu mardi. Notre journaliste vous présente les préparatifs ainsi que les travailleurs méconnus de l’Assemblée nationale. 

«C’est sûr que c’est assez restreint comme endroit. Circulez peut devenir assez compliqué. Il y a aussi un jeu de caméra avec lequel il faut faire attention de ne pas couper la caméra lorsqu’un député parle. Notre travail est de rester discret», explique Élodie Champagne, qui fait partie des 14 pages présents à l’Assemblée nationale.

«Ça c’est les petits cartons qui iront sur les pupitres. On n’a pas encore le diagramme officiel, mais lorsque nous saurons, nous allons glisser le nom des députés», détaille Erika Ouellet, qui est également page.

Pour apprendre le nom des 125 députés, ces travailleurs s’entraident pour y parvenir. 

«On se fait souvent des quiz entre collègues de travail pendant nos pauses. Il y a beaucoup de trucs mémotechniques aussi qu'on utilise pour apprendre les noms et les circonscriptions», raconte Marianne McNicoll.

Les pages doivent également s’occuper de la logistique des salles.

«S'assurer de vider tous les pupitres de l'ancienne législature. Leur préparer un petit kit de bienvenue. Aiguiser des crayons. Ça peut paraître simple. Ce sont des petits gestes qui, au final, participent à quelque chose de plus grand», souligne Mlle Ouellet. 

«Le privilège qu'ils ont, c'est d'être en coulisses des travaux parlementaires. Ils sont là lorsque la caméra ne tourne plus, donc quand on est suspendus, ils sont témoins des interactions moins formelles, disons, que les députés ont entre eux.» 

«On s'entend que lorsqu'on arrive ici dans le Salon bleu et qu'on peut y travailler à toutes les semaines, (...) on est fiers», décrit Catherine Ampleman-Duchesne, page. 

Voyez le reportage complet dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.