/news/currentevents

«C’est un cauchemar»: les proches d'Eduardo Malpica dans l'incompréhension

Un homme de 44 ans manque toujours à l’appel depuis une altercation survenue dans la nuit de vendredi dernier, dans le centre-ville de Trois-Rivières.

• À lire aussi: Trois-Rivières: Eduardo Malpica demeure introuvable

• À lire aussi: Un homme de 44 ans porté disparu à Trois-Rivières

«On nage toujours en plein mystère. On est extrêmement angoissé»: la conjointe d’Eduardo Malpica Ramos, aperçu une dernière fois vendredi dernier à Trois-Rivières, est secouée.

L'homme a été vu pour la dernière fois de près de l'Église Saint-James, à quelques pas du café-bar le Zénob.

Page Facebook Retrouvons Eduardo Malpica

Une intoxication suspecte

Si M. Malpica Ramos semblait intoxiqué au moment de sa disparition, sa conjointe a de la difficulté à croire qu’il aurait pu consommer une grande quantité d’alcool ou de drogue.

«Ça fait sept ans et demi qu’on est ensemble et Eduardo, comme n’importe qui de temps en temps, il va prendre un petit coup, mais pour nous, faire le party, c’est prendre deux ou trois bières, a expliqué Mme Dugas. On ne parle pas d’une personne qui a une tendance à boire».

Elle ajoute d’ailleurs que le comportement d’Eduardo au bar, qu’elle a pu observer à partir d’extraits captés par les caméras du bar, ne lui ressemblait pas.

PHOTO COURTOISIE

«Il était complètement transformé», a remarqué Mme Dugas. On se demande qu’est-ce qui s’est passé en quelques minutes pour que ça vire comme ça».

Chloé Dugas laisse sous-entendre que quelqu’un aurait pu droguer son conjoint. 

«Je ne vois vraiment pas d’autre explication pour ce qui s’est passé», a-t-elle affirmé.

Après une altercation dans le bar, Eduardo Malpica Ramos se serait dirigé vers un parc en face de la rue des Ursulines. Ensuite, plus rien. 

«Il n’y a pas d’autres mots, il s’est volatilisé», a lâché la conjointe. 

Mme Dugas croit que son conjoint, avec qui elle a un petit garçon, s’est fait tabasser à l’intérieur du Zénob, même si aucune hypothèse n’a été confirmée par les policiers à ce jour. 

Un acte criminel?

La mère du petit Santiago déplore la réaction des individus ayant assisté à l’altercation.

Page Facebook Retrouvons Eduardo Malpica

«Pas juste en tant que conjointe, mais en tant qu’être humain, je suis sidérée que personne n’ait réagi [...] Tout le monde continue de vivre sa vie, personne ne pense à appeler la police», a déploré la conjointe, secouée.  

Elle ajoute que les extraits des caméras auxquelles elle a eu accès sont «immensément bouleversants». 

Il y a définitivement eu un acte criminel, dit la femme. Peu importe ce qui s’est passé par la suite, s’il n’y avait pas eu cette bataille et s’il n’avait pas été expulsé du bar en état second et sans manteau, on ne serait pas dans la situation tragique dans laquelle on est aujourd’hui.

«C’est un cauchemar. [...] On pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres, mais une fois que c’est nous, c’est même pas réel tellement c’est affreux».

Une page Facebook a été créée afin de donner un accès à toute personne qui aurait aperçu l’homme. 

Informations pratiques

Pedro Eduaro Malpica Ramos mesure 1 m 70 et pèse environ 80 kg. Il a les cheveux mi-longs de couleur noire et les yeux bruns. Au moment de sa disparition, il portait un chandail coton ouaté foncé à manches longues, avec l’inscription à l’avant «Engagé pour un monde», des pantalons de couleur verte ainsi que des bottes Sorel, noires et blanches.

Toute personne pouvant fournir de l’information permettant de le localiser peut contacter le Service de police au (819) 691-2929 # 6.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.