/news/politics

Déclin du français : Roberge appelle à «un réveil national» des Québécois

Le ministre Jean-François Roberge appelle à un «réveil national» pour l'avenir de la langue et demande aux Québécois de consommer davantage de produits culturels en français. 

• À lire aussi: Difficultés d'obtenir des soins en français: Roberge doit agir, estiment les oppositions

«Tous les indicateurs sont au rouge», prévient le nouveau ministre responsable de la langue française. Non seulement le français recule comme langue maternelle, mais aussi comme langue parlée à la maison et comme langue du travail.   

Jean-François Roberge promet que son gouvernement posera des gestes «forts» pour tenter de renverser la tendance. Mais les lois et les règlements ont leur limite. Les citoyens ont leur part de responsabilités dans ce combat, estime le ministre.   

«Il va vraiment falloir que les Québécois comprennent qu’en ce moment, on ne marche pas, on court vers le mur! On a un vrai problème. Le recul du français est plus important dans les vingt dernières années que dans le siècle précédent, donc il faut un réveil national, il faut une mobilisation nationale», a-t-il insisté mardi, jour de rentrée parlementaire à Québec.   

Le ministre Roberge invite donc les citoyens à faire leur part pour la pérennité de la langue française dans leur quotidien.    

«Il faut que chaque Québécois se demande : Est-ce que je suis en train de choisir un livre en français? Est-ce que je suis en train d’écouter une émission en français? Est-ce que je suis en train de consommer de la culture en français? Est-ce que dans mon milieu de travail, je m’exprime en français à chaque fois que je le peux?».  

Pour le Parti québécois, le dur constat du gouvernement sur la situation précaire du français démontre que leur réforme de la Loi 101 n'est pas suffisante. «C'est comme si c'était un désaveu du projet de loi n° 96 et des quatre dernières années», a affirmé mardi le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.