/news/law

Laurentides: une ex-fonctionnaire risque la prison pour avoir détourné des fonds publics

Facebook

Photo tirée de la page Facebook de Manon Cayen

Après avoir été condamnée à payer près de 25 000 $ d’amendes pour avoir détourné des fonds publics, une ex-fonctionnaire municipale des Laurentides a récemment été rattrapée par la justice criminelle et risque désormais la prison.

Manon Cayen, 53 ans, a reconnu sa culpabilité à une fraude de plus de 5000$, vendredi dernier, au palais de justice de Saint-Jérôme.

Cette accusation découlait d’une enquête conjointe de Revenu Québec et de l’Unité permanente anticorruption (UPAC), alertés au préalable par l’administration de la Ville de Brownsburg-Chatham, qui avait des soupçons à propos de Cayen.

Cette dernière a occupé le poste de préposée aux requêtes et services à la clientèle de la petite municipalité, de novembre 2017 à mars 2019.

Interagissant directement avec les citoyens au comptoir, elle avait à l’époque la tâche d’effectuer les perceptions de taxes municipales et de frais liés aux demandes de permis et de licences, entre autres.

19 transactions

Alors qu’elle était en fonctions, la fonctionnaire déchue a détourné pour ses fins des fonds publics en faisant des inscriptions « fausses ou trompeuses », en 2018 et 2019.

Durant ces deux années, elle a reconnu avoir fraudé une somme totale de 5587,90$ en 19 transactions.

Son modus operandi était plutôt simple. Quand un citoyen s’acquittait d’un paiement, Cayen le percevait, l’inscrivait dans les registres, et émettait un reçu.

  •  Écoutez la chronique économique de Francis Gosselin au micro de Mario Dumont, chaque jour sur les ondes de QUB radio : 

Or, après le départ dudit citoyen, Cayen annulait la transaction et s’appropriait les fonds, indique-t-on dans l’exposé des faits. Elle faisait par la suite une inscription de correction dans les registres pour ramener à zéro le solde du compte de l’individu.

Lourdes amendes

Rappelons qu’en avril dernier, Cayen avait été condamnée par le tribunal à payer des amendes totalisant près de 25 000$ pour ces fraudes fiscales. Les autorités avaient indiqué qu’elle avait subtilisé pour plus de 12 500$.

Elle avait aussi plaidé coupable d’avoir omis d’inclure près de 5000$ dans sa déclaration de revenus en 2018 et de ne pas avoir produit sa déclaration de 2019 dans les délais prescrits.

« Madame a plaidé coupable. Un rapport présentenciel a été demandé pour en savoir plus sur le profil de l’accusée », a simplement commenté le procureur de la Couronne Alexandre Dubois, à la suite du récent plaidoyer de culpabilité.

La fraude de plus de 5000$ est passible d’une peine maximale de 14 ans de prison.

Le dossier de Manon Cayen reviendra à la Cour en février prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.