/buzz/homepage

Mac and cheese «trop long à préparer»: une femme de Floride poursuit Kraft pour 5 millions $

L'emballage d’un contenant de macaroni au fromage au micro-ondes de la marque Velveeta indique que le repas ne prend que trois minutes et demie à cuire. Mais une femme de Floride plaide que cet énoncé est faux – et a décidé du même coup de poursuivre le fabricant, Kraft, pour 5 millions $. 

Amanda Ramirez, qui habite à Hialeah, en banlieue de Miami, a déposé un recours collectif de 5 millions $ contre la compagnie Kraft Heinz Foods. Elle allègue que son produit Velveeta «Shells & Cheese» prend plus de temps que prévu pour cuire, selon des documents judiciaires. 

Les avocats de Ramirez ont déposé la plainte devant le tribunal de district américain du sud de la Floride le 18 novembre. Celle-ci prétend que l'emballage sur les bols individuels de macaroni au fromage affirmant qu'il sera «prêt en 3 minutes et demie» est «faux et trompeur». 

Écoutez la brève d’actualité avec Alexandre Moranville diffusée chaque jour en direct 12 h 55 via QUB radio :

En effet, les instructions sur l’étiquette indiquent de mettre le bol pendant 3 minutes et demie au micro-ondes. Mais les avocats de Ramirez soutiennent que ce laps de temps ne tient pas compte des quatre autres étapes nécessaires à la préparation: retirer le couvercle et le sachet pour la sauce, ajouter de l'eau, le passer au micro-ondes et remuer, selon les documents judiciaires.  

Avec ces étapes supplémentaires à prendre en compte, il serait impossible que le macaroni au fromage soit prêt en seulement trois minutes et demie, selon la plainte.

En réponse, la compagnie Kraft Heinz Foods a rejeté la plainte, la qualifiant de «frivole» dans un communiqué. «Nous sommes conscients de cette poursuite frivole et nous nous défendrons fermement contre les allégations de la plainte», a déclaré à CNN, lundi, un porte-parole de la Kraft Heinz Foods Company. 

Le procès allègue que Kraft profite injustement de la publicité mensongère sur les bols de macaroni au fromage, les clients faisant confiance à la marque bien connue pour être honnête. 

Les avocats de Ramirez soutiennent que l’entreprise vend le produit à «un prix supérieur substantiel» tout en utilisant son marketing «trompeur» de «3 minutes et demie», ce qui «attire instantanément l'attention de tous les consommateurs raisonnables». 

Selon la plainte, Ramirez «est comme de nombreux consommateurs qui cherchent les bonnes affaires lors de l'achat de produits d'épicerie». Mais, en raison du temps requis de cuisson, elle «a payé plus pour le produit qu'elle n'aurait payé et ne l'aurait pas acheté si elle avait su la vérité». 

En plus des 5 millions de dollars réclamés en dommages et intérêts, Amanda Ramirez demande à la compagnie «d'être condamnée à cesser sa publicité trompeuse» ainsi que «d'être obligée de s'engager dans une campagne publicitaire corrective», affirme le tribunal. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.