/regional/saguenay

Saguenay adopte son plan triennal

La Ville de Saguenay a présenté mardi son plan triennal d'immobilisation qui consiste entre autres au développement des parcs industriels, d’achat d’équipements et au pavage.

Afin de réaliser le projet, les élus ont prévu dépenser 68 millions $ en 2023, dont 57 seront empruntés.

Le conseil pense que les contribuables verront une amélioration des pavages, des bordures et des trottoirs à la suite des réalisations.

«Il y en a pour tous les secteurs», a affirmé la mairesse Julie Dufour.

«On va doubler nos équipes pour le pavage», a ajouté le président de la Commission des finances de la ville, Michel Potvin.

Dans le budget prévu aux travaux, 22 millions $ sont alloués aux travaux de voiries et de feux de circulation, 8,6 millions $ pour le réseau d'égouts et d'aqueducs, 474 000 $ pour les plans et devis concernant le stade Richard-Desmeules, 500 000 $ pour les estrades de la zone portuaire et 1 million $ pour le terrain de l'ancienne usine Consol à La Baie.

«Maintien des actifs et planification», a résumé Michel Potvin. «C'est une ville où il n'y a pas eu beaucoup de planification depuis 25 ans. Maintenant, on va en faire!»

La ville empruntera 57 millions $ pour réaliser ses projets de 2023, et s'attend à combler la différence principalement par des subventions.

Ce plan triennal est adopté avant le budget pour lancer des appels d'offres dès le mois de janvier, dans l'espoir d'entreprendre les travaux plus rapidement et à moindre coût.

«En allant en appel d'offres au mois de janvier quand les carnets de commandes des entreprises sont vides pour des travaux d'asphaltage par exemple, on pense être choisis par les entrepreneurs et même avoir des prix raisonnables», a expliqué la mairesse.

Saguenay consacre 10 millions $ à l'achat de machinerie et d'équipements neufs.

«On devrait même en mettre plus, mais l'inflation a fait monter les prix de la machinerie», a expliqué Michel Potvin.

Malgré cet investissement obligé, le conseil est convaincu que d'assumer une plus grande part du déneigement était plus économique.

«Ça nous fait économiser 7 millions $», a répondu M.Potvin. «Nos gens ont très bien calculé la différence.»

Dans l'espoir d'attirer de nouvelles entreprises, la ville alloue 8,7 millions $ au développement de ses parcs industriels. «C’est pour l'acquisition de terrains et pour répondre aux besoins», a précisé la mairesse Dufour.

Le budget 2023 de la Ville sera adopté le 13 décembre prochain. Déjà, la Ville de Montréal a annoncé une hausse du taux de taxation de 4,1 %, Québec de 2,5 %.

À quoi s'attendre pour Saguenay?

«Québec a 25 millions $ de nouveaux revenus en 2022, nous 700 000 $», a constaté Michel Potvin. «On pense que le niveau de taxation sera acceptable en bas de 10 %.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.