/regional/saguenay

Déneigement: Saguenay défend ses pratiques

La Ville de Saguenay a tenu une présentation de deux heures aux membres des médias pour donner un cours 101 sur le déneigement afin de montrer l’envers du décor et tout ce qu’implique le déneigement.

«On veut juste faire comprendre, connaître aux gens la complexité du déneigement. Ce n’est pas de gratter et d'épandre du sel, c'est beaucoup plus complexe que ça», a mentionné Steeve Séguin, directeur adjoint du Service des travaux publics pour la Ville de Saguenay.

La Ville se dit satisfaite des travaux de déneigement effectués depuis le début la première bordée de neige cette année.

«On est à 75 cm et la ville est belle, tout est bien et tout est beau et il n'y a pas eu d'accident. Ça va assez bien je vous dirais», a constaté M. Séguin.

Plaintes en hausse

Pourtant, les plaintes ont triplé en passant de 115 en novembre l'an dernier à 431 cette année à pareille date.

«Nous, on prend toutes les doléances et on fait des recommandations. Après ça il y a des décisions qui se prennent qui sont à un autre niveau. Nous, on a ça en tête, on le garde en tête et on ajuste le niveau du service en tout temps», a expliqué le directeur adjoint des travaux publics.

«Oui il y a des trottoirs qui sont un grand défi à maintenir. On a 500 km de territoire à Saguenay, il y en a quand même 300 qui sont déneigés», a ajouté le porte-parole de la Ville, Dominic Arseneau.

«À vrai dire, on pourrait faire 10 fois plus, ça coûterait 10 fois plus cher. C'est plate mais c'est comme ça, c'est des choix qu'il faut faire», a admis Steeve Séguin.

De nombreux enjeux

La Ville assure que ce n'est pas ce motif des plaintes plus nombreuses qui l'incite à tenir cette séance d'information, mais bien une volonté de faire comprendre les nombreux enjeux du déneigement.

«On a plusieurs enjeux géographiques, on a des massifs montagneux qui nous apportent beaucoup de neige. On a beaucoup de plans d'eau qui causent de l'humidité, des effets de lac. On a deux arrondissements avec un fort relief», a énuméré M. Séguin.

«On veut montrer que le déneigement, ce n'est pas juste un camion qui va sortir lorsqu'il neige, c'est un travail à temps plein tout au long de l'hiver», a souligné M. Arseneau.

De grandes quantités de neige sont attendues, mais la Ville se dit prête à intervenir.

«On est prêt. On met énormément d'efforts pour assurer un service conforme à la politique de déneigement de Saguenay qui vient dicter le niveau du service qu'on doit donner. Ce qu'on a fait de différent cette année, avec le coût exorbitant des contrats. On a repris entre 20 et 25% de la ville en régie et on s'est préparé pour ça avec de la machinerie et du monde supplémentaire. D'ailleurs on est prêt à faire feu», a réagi Steeve Séguin.

La Ville songe à répéter l'exercice pour traiter d'autres sujets municipaux en profondeur afin de lui permettre d'expliquer certaines réalités.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.