/regional/troisrivieres/mauricie

Incendie à Shawinigan: huit personnes à la rue

À un peu plus de trois semaines de Noël, un violent incendie vient de jeter huit personnes à la rue au centre-ville de Shawinigan, en Mauricie, dont une famille de cinq.

• À lire aussi: Incendies criminels chez Royal LePage: un deuxième suspect épinglé à Montréal

• À lire aussi: Un corps découvert dans une résidence de Stoneham

• À lire aussi: Un incendie met six familles à la rue dans Mercier à Montréal

Au total, cinq logements et un commerce sont partis en fumée.

Les pompiers ont reçu l'appel vers 2h30, tôt mercredi matin. À leur arrivée sur les lieux, le bâtiment de la 4e rue de la Pointe était en flammes.

Comme c'est souvent le cas dans les premiers quartiers, les logements sont tous collés les uns aux autres. Près de la moitié de la rue a donc dû être évacuée. Heureusement, personne n'a été blessé.

Une voisine, qui habite juste à côté des logements ravagés par les flammes a été réveillée durant la nuit par l'incendie.

«Je pensais vraiment que c'était des feux d'artifice, mais c'était la ligne électrique qui était en train d'exploser quand je suis sortie. Le feu était déjà pris donc j'ai réveillé tout le monde et j'ai cogné dans le bloc. Je ne suis pas sortie tant que tout le monde était sorti», a raconté Laurianne Thauvette.

«Il y avait tellement de fumée, je ne sais même pas comment les pompiers ont fait pour voir où ils arrosaient, honnêtement je n'ai jamais vu ça. J'ai eu tellement peur», a-t-elle ajouté.

L'incendie ne s'est pas propagé aux autres logements à proximité grâce au travail des pompiers et aux murs en béton coupe-feu, indique le directeur par intérim du Service incendie de Shawinigan, Jean-Philippe Leblanc.

Les logements et le commerce situé juste en dessous ont été entièrement démolis. «La structure était beaucoup trop instable. On avait des murs de briques qui penchaient vers l'intérieur, donc il y avait un risque d'effondrement», a expliqué M. Leblanc.

Les sinistrés ont été pris en charge par la Croix-Rouge. En pleine crise du logement et à quelques semaines de Noël, reloger tout le monde pourrait toutefois être un défi.

«Normalement, la Croix-Rouge va travailler en connivence avec l'OMH de Shawinigan qui va se charger de trouver un logement, surtout pour reloger la famille avec les trois enfants», a assuré le président du C.A. d'Info logis Mauricie, Claude Durand.

Malheureusement, les résidents dans ce type de logement ne sont souvent pas assurés. M. Durand a ajouté que la situation devient encore plus difficile pour les sinistrés, qui auront perdu vêtements, meubles, nourritures et autres biens.

Les voisins du bâtiment détruit par les flammes ont pu réintégrer leur logement, sauf un des locataires, situé à gauche des ruines.

Pour celle qui réside de l'autre côté, Laurianne Thauvette, un grand ménage s'impose. «Tout ce qui est literie, linge, je ne pense pas que ça va être bon, il y avait tellement de fumée.»

Les causes et les circonstances de l'incendie demeurent inconnues du service incendie, mais la thèse criminelle est écartée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.