/regional/saguenay

31e Guignolée des médias: des dons essentiels pour permettre à des gens de manger

Plus de 500 bénévoles étaient déployés jeudi matin aux quatre coins du Saguenay-Lac-Saint-Jean à l'occasion de la 31e Guignolée des médias, essentielle pour la survie des soupes populaires.

Encore cette année, la générosité de la population ne se dément pas. À 11h jeudi, le décompte faisait état d'un montant de plus de 123 000 $ amassés.

Au coin du boulevard de l'Université et de la rue Bégin à Chicoutimi, deux jeunes bénévoles de 12 ans ont décidé de suivre les traces de leurs parents. Dérek Ouellet et Annabelle Verreault voulaient poser un geste concret pour aider les personnes de leur ville dans le besoin.

«Ça me tenait à cœur. Je trouve ça injuste que des personnes ne puissent pas manger ou qu'elles soient privées», a affirmé Annabelle Verreault.

La totalité de l'argent recueilli est remise à sept soupes populaires.

Grâce aux dons de la population, plus de 63 000 repas ont pu être servis dans la région l'an dernier, dont plus de 22 000 à Chicoutimi.

«Nous, on vit grâce à la générosité des gens, que ce soit 1$ ou que ce soit 100$, on les remercie autant», a indiqué le directeur général de la Soupe populaire de Chicoutimi, Bertin Riverin.

Les besoins n'ont jamais été aussi criants, a-t-il confirmé. En plus de l'augmentation des coûts des aliments qui a fait grimper la facture de 10%, l'organisme doit aussi faire face à une hausse de sa clientèle cette année.

«Il y a beaucoup plus de personnes plus jeunes. Avant ça, c'était des gens dans la fin de la trentaine, quarantaine en montant, qui venaient. Et c'était surtout des hommes. On avait quelques femmes. Maintenant, je dirais que c'est au moins 10% de femmes qui viennent. On a des jeunes dans la vingtaine, des étudiants...», a expliqué M. Riverin en entrevue à TVA Nouvelles.

Chaque semaine, l'organisme sert également une centaine de repas à des enfants dans deux écoles de Saguenay.

Plus facile de faire un don

Pour faciliter la collecte et parce que les automobilistes n'ont pas toujours de l'argent comptant à portée de main, de nouvelles façons de donner ont été mises en place.

Lors de la collecte dans les rues, les gens avaient la possibilité de faire leur don par carte de débit ou de crédit par le biais du paiement sans contact, à certaines intersections précises de Saguenay.

Les dons en ligne ou par message texte sont aussi acceptés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.