/regional/saguenay

Des familles autochtones sans logement

Avec l’hiver froid et enneigé qui est bien installé, une cinquantaine de personnes se retrouvent toujours sans logement au Saguenay-Lac-St-Jean.

Même si l'hiver s'est établi, l'itinérance est toujours présente et elle touche plusieurs individus, mais aussi plusieurs familles.

À Roberval, une vingtaine de familles autochtones sont sans logement, ce qui représente 51 personnes au total. Elles sont présentement logées chez leurs proches.

«Ce n’est pas évident de payer l’essence et l’épicerie présentement. La situation d’itinérance n’est pas seulement ici à Roberval», a confirmé la directrice générale Mélanie Boivin.

«Ils sont plusieurs familles. Quand ils vont chez leur proches, ils peuvent être 11 dans le même logement», a expliqué le maire de Roberval, Serge Bergeron.

Par ailleurs, leurs meubles sont entreposés au Centre Mamik, un organisme communautaire qui représente les autochtones.

Ces familles devront attendre la construction d'un immeuble de 24 logements abordables. Le chantier devrait s'amorcer au printemps.

«Nous ne serions pas là, si l’immeuble était construit. Il y a énormément de délais. Ce n’est pas responsable de la part d’un gouvernement», a confirmé la directrice générale Mélanie Boivin.

Avec l’arrivée de l’hiver, le maire de Roberval a confirmé qu’une halte chaleur sera bientôt installé pour les sans-abris où ils pourront aller se réchauffer.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.