/regional/troisrivieres/mauricie

Lock-out chez WestRock: 120 mises à pied

En plus des 250 travailleurs de l’usine WestRock qui ont été mis en lock-out à La Tuque, les 120 papetiers de l’usine sont aussi licenciés temporairement en raison du manque de travail.

Toutes les opérations de production de l'usine sont suspendues. Les syndiqués au cœur du litige comprennent principalement les employés de métier et les opérateurs. Ils sont affiliés au syndicat Unifor.

Le groupe des papetiers se retrouve donc à l'assurance-chômage. Les derniers membres ont quitté l'usine mercredi soir.

En guise de solidarité, pour démontrer qu'ils n'entretiennent aucune rancune même s'ils auront à faire les frais du conflit, les papetiers ont offert un dîner pizza sur la ligne de piquetage à leurs collègues directement visés par le lock-out.

«Aujourd'hui, on paye la pizza aux confrères du 530 (Unifor). On est solidaires avec eux. On comprend qu'ils ont des demandes justifiées et on n'a pas d'amertume envers eux. J'ai des membres qui viennent faire leur tour régulièrement ( sur la ligne de piquetage). Ils viennent encourager les gars», a expliqué Dany Bérubé, président du syndicat des Papetiers (UNIK).

Le lock-out en est à sa troisième journée. En théorie, les échanges entre les parties se poursuivront en présence d'un conciliateur. En journée, personne ne se trouvait dans l'immeuble qui doit servir de lieu de négociation. Le syndicat Unifor n'a pas retourné nos appels. La question salariale est principalement à l'enjeu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.