/regional/troisrivieres/mauricie

Un travailleur immigrant menacé d'expulsion à Trois-Rivières

En pleine pénurie de main-d'œuvre, la propriétaire d'un motel de Trois-Rivières, en Maurice, est forcée de dire au revoir à son gérant qui devrait être expulsé du pays dans deux jours.

Le Sénégalais est à court de solutions, après une décision rendue par l'Immigration.

La propriétaire du Deauville Motel à Trois-Rivières ne veut pas y croire. Ce samedi 3 décembre, elle devra dire adieu à son gérant qui sera déporté au Sénégal.

Ahmed Fall, que TVA Nouvelles avait rencontré en janvier dernier, travaille à ses côtés depuis deux ans et demi, mais toutes ses demandes de sursis auprès du ministère de l'Immigration ont été refusées. La propriétaire, Manon Lamothe, est dévastée. «C'est mon employé, c'est mon gérant, mais à travers ça on est tellement proches», déplore-t-elle.

Ahmed Fall est présentement détenu par l'agence des services frontaliers. En pleine pénurie de main-d'œuvre, son avocat et Mme Lamothe s'expliquent mal la décision. «Il a des amis, il a d'excellentes relations au niveau du travail. [...] Je ne vois pas pourquoi il y a urgence de renvoyer quelqu'un, un travailleur comme lui, qui a gagné la confiance de son employeur et qui a travaillé pendant de nombreuses années auprès du même employeur. Et surtout, on sait qu’au Canada, il y a un manque criant de main-d'œuvre», a expliqué son avocat, Me Ibrahima Bocar Thiam.

Mme Lamothe le décrit comme étant «extraordinaire, pur et loyal». Elle ne comprend pas la décision de l'expulser, et lance d'ailleurs un cri du cœur. «Qu'on puisse le garder chez nous parce que c'est un homme exemplaire.»

M. Fall est à court de solutions, mais son avocat garde espoir. «Il a sa demande de contrôle judiciaire qui est toujours pendante, qui est toujours en cours et qui va continuer jusqu'au bout», a affirmé Me Ibrahima Bocar Thiam. Cette demande pourrait permettre de renverser la décision.

C'est tout ce que souhaite la propriétaire, qui ne peut même pas envisager de le perdre. Advenant qu'il ne revienne pas au travail, elle a assuré d'un triste ton qu'elle s'ennuiera énormément de lui.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.