/news/world

Condamné à 24 ans de prison grâce à un balado de «true crime»

Statue of justice

sebra - stock.adobe.com

Un ancien professeur australien reconnu coupable du meurtre de sa femme après qu'un balado à succès a exhumé de nouvelles preuves a été condamné vendredi à 24 ans de prison. 

• À lire aussi: Une juge annule la condamnation d'un détenu au coeur du podcast «Serial»

• À lire aussi: Nouveau procès pour le héros du podcast américain «Serial»

Chris Dawson, 74 ans, a été reconnu coupable d'avoir tué Lynette Dawson il y a une quarantaine d'années, alors qu'il entretenait une liaison avec une adolescente, gardienne de ses enfants et ancienne élève.

Le corps de la victime n'a jamais été retrouvé et peu de pistes ont émergé dans cette affaire jusqu'en 2018, lorsque le balado «The Teacher's Pet» a suscité un regain d'intérêt public et, finalement, une nouvelle enquête policière.

Le meurtre a été motivé par «l'engouement possessif» de M. Dawson pour son ancienne élève, qui l'a conduit à tuer sa femme, a déclaré vendredi le juge Ian Harrison en annonçant la peine de 24 ans de prison, assortie d'une période de sûreté de 18 ans.

«M. Dawson n'est pas vieux selon les normes contemporaines, mais il ne vivra pas jusqu'à la fin de sa période de sûreté», a-t-il ajouté.

M. Dawson a vigoureusement clamé son innocence tout au long du procès.

«The Teacher's Pet» était présenté par le journaliste Hedley Thomas, et quelques mois après la diffusion de ses premiers épisodes, Dawson a été arrêté en décembre 2018.

Il a souvent été comparé avec le balado «Serial», une référence du genre aux Etats-Unis, qui a joué un rôle central dans l'annulation de la condamnation d'un homme pour le meurtre de sa petite amie.

Vendredi, le frère de Lynette Dawson, Greg Simms, a remercié M. Thomas.

«J'espère que les médias et la police travailleront en collaboration dans de futures affaires», a-t-il commenté après le prononcé de la sentence. 

«Il est temps pour nous de commencer à vivre nos vies sans avoir cette histoire au-dessus de nos têtes».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.