/regional/troisrivieres/mauricie

Des recherches jusqu'à Montréal pour Eduardo Malpica

Les proches d'Eduardo Malpica sont rongés par l'inquiétude depuis sa disparition il y a maintenant une semaine et différentes approches sont exploitées par les bénévoles qui se mobilisent jusqu'à Montréal.

• À lire aussi: «C’est un cauchemar»: les proches d'Eduardo Malpica dans l'incompréhension

• À lire aussi: Les recherches se poursuivent pour tenter de localiser Eduardo Malpica

Les proches d'Eduardo Malpica commencent à ratisser quelques endroits qui lui sont chers, dans l'espoir de le retrouver.

Établi au Québec depuis maintenant 27 ans, il en a vécu 26 dans la métropole.
Plus de 250 personnes sillonnent les rues.

«On n'a aucun indice qu'il serait là-bas, mais on se dit qu'il y aurait une possibilité qu'il ait voulu partir d'ici parce qu'il ne se sentait pas en sécurité c'est un peu ça l'hypothèse parmi tant d'autres. Il y a l'hypothèse qu'il est ici, caché quelque part donc on ne néglige rien», a expliqué la directrice générale du Comité de solidarité de Trois-Rivières, Valérie Delage.

À Trois-Rivières, une vingtaine de personnes ont poursuivi le travail d'affichage. Elles ont aussi ratissé le secteur du quartier Saint-Philippe, là où il aurait été vu pour la dernière fois samedi matin, dans le parc Victoria.

L'image de l'affiche a aussi changé. C'est maintenant un mot dans sa langue natale, l'espagnol, et une photo de sa conjointe et lui qui apparaissent. Ses proches veulent qu'il ressente un message d'amour pour le rassurer.

Après une semaine, l'espoir de le retrouver en vie est toujours là.

«Ça nous encourage vraiment parce que nous, tout ce qu'on veut, c'est qu'il soit vivant, peu importe où est-ce qu'il est presque, on veut qu'il soit vivant. En même temps, on est rendu vendredi donc ça fait quand même plusieurs jours qu'on n’a aucune trace depuis ce temps-là. On garde espoir, on n'a pas le choix. Tant qu'on ne l'aura pas retrouvé, on n'arrête pas les démarches», a raconté sa conjointe, Chloé Dugas.

D'autres recherches s'organisent cette fin de semaine, autant à Trois-Rivières qu'à Montréal, pour retracer le père de famille qui demeure introuvable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.