/news/homepage

Harcèlement et avis d'expulsion contre un citoyen: Oka met en demeure un autochtone

Deux jours après la diffusion d’un reportage de TVA Nouvelles concernant Al Harrington, un autochtone qui veut chasser un agriculteur d’Oka pour ravoir ses terrains qui auraient été «volés» à Kanesatake, la municipalité vient de faire parvenir une mise en demeure pour harcèlement et intimidation.

«Nous avons été informés qu’en date du 26 novembre dernier, vous (Al Harrington) avez posé un avis d’expulsion sur la porte d’un citoyen d’Oka, Pascal Lecault, président des Jardins de Vegibec, par lequel vous l’avez sommé de quitter ses locaux d’ici le printemps au motif que son entreprise occupe illégalement des lots qui font partie du territoire ancestral (...) Soyez avisé que de tels agissements constituent non seulement des tactiques de harcèlement et d’intimidation, mais contreviennent directement aux droits à la jouissance paisible et à la libre disposition des biens de ce propriétaire en vertu de la Charte des droits et libertés», peut-on lire dans la mise en demeure.

La municipalité d’Oka recommande à Al Harrington de s’adresser aux tribunaux pour toute demande en matière de revendications des terres sur le territoire de la municipalité.

Mercredi, TVA Nouvelles avait appris qu'Al Harrington n’aurait pas l’appui du conseil de bande de Kanesatake. Il aurait agi seul ou avec un groupe. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.