/finance/homepage

Le taux de chômage s'établit à un creux record de 3,8 % au Québec

Bloc Emploi chômage

Photo Fotolia

L’emploi au Québec a crû de 0,6 % en novembre tandis que le taux de chômage a reculé pour atteindre un nouveau creux record à 3,8 %.

C’est ce qu’a rapporté vendredi Statistique Canada. Ainsi, le nombre de postes a progressé de 28 000, selon les données.

Cette hausse a été observée dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, où l’emploi a augmenté de 25 000 (+1,1 %). Le taux de chômage est resté inchangé à 4,2 %.

Ce creux historique survient au moment où on enregistre une pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs.

«La tension qui se fait ressentir sur le marché du travail se reflète dans les chiffres. Les employeurs québécois sont à la recherche de nouveaux talents, mais il n’y a plus assez de candidats. Il ne fait pas de doute que le Québec bat des records dans une situation de plein-emploi», a dit Karl Blackburn, président et chef de direction du Conseil du patronat du Québec, dans une déclaration faite à l’Agence QMI.

Écoutez la chronique économique avec l'économiste Francis Gosselin au micro de Mario Dumont sur QUB radio : 

Au pays le taux de chômage a diminué de 0,1 point de pourcentage pour s'établir à 5,1 % en novembre.

Le travail à temps plein a augmenté de 51 000 en novembre (+0,3%) alors que le travail à temps partiel a peu varié. Il a cependant baissé de 91 000 (-2,5%) par rapport à l’an dernier.

«L'emploi a augmenté dans la finance, les assurances, les services immobiliers et les services de location et de location à bail, dans la fabrication ainsi que dans l'information, la culture et les loisirs. Parallèlement, l'emploi a reculé dans plusieurs secteurs, y compris dans la construction ainsi que dans le commerce de gros et de détail», a indiqué Statistique Canada dans les résultats de son enquête sur la population active.

Parallèlement, l'emploi a reculé dans plusieurs secteurs, y compris dans la construction ainsi que dans le commerce de gros et de détail», a indiqué Statistique Canada dans les résultats de son enquête sur la population active.

«Le ralentissement global de l’activité économique semble donc éclipser tout effet positif généré par le fait que des postes disponibles ont été pourvus», a cependant précisé M. Desormeaux.

Les femmes travaillent plus que jamais

«L'emploi a progressé chez les femmes du principal groupe d'âge actif des 25 à 54 ans, et il a diminué chez les jeunes hommes âgés de 15 à 24 ans», a indiqué Statistique Canada.

On observe donc une augmentation du taux d’emploi chez les personnes du principal groupe d’âge actif, soit la proportion de la population en emploi (84,7 %, +0,8 point de pourcentage). Cette augmentation est attribuable principalement aux femmes occupant un emploi (81,6 %).

«Il s'agit du plus haut taux d'emploi pour les femmes du principal groupe d'âge actif depuis que des données comparables ont commencé à être publiées en 1976, et d'un taux à au sommet précédent de 81,4 % enregistré en mai 2022», a précisé l’agence fédérale.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.