/finance/homepage

Les employés au bureau par peur de renvoi chez Chez Morgan Stanley

Les menaces de licenciement de la banque américaine Morgan Stanley auront été suffisantes pour ramener les employés derrière leur bureau cinq jours par semaine. 

Jeudi, le PDG du géant de Wallstreet James Gorman a confié lors de la conférence Reuters Next à New York que la banque s’apprêtait à effectuer des «coupes modestes partout sur le globe», a rapporté le New York Post.

«Certains seront licenciés, a-t-il ajouté d’un ton décontracté. Dans la plupart des entreprises, c'est ce que vous faites après de nombreuses années de croissance.»

C’est tout ce que ça aura pris pour que les banquiers de la compagnie se précipitent derrière leur bureau du lundi au vendredi, ont confié des sources internes au NY Post.

«Tout le monde est de retour comme avant la pandémie maintenant. La peur de se faire renvoyer a ramené les gens, a indiqué l’une d’entre elles. Hors de vue, hors de l’esprit – si tu n’es pas là, tu seras probablement le premier à partir.»

Un long combat

Cela fait déjà plus d’un an que James Gorman espère le retour de ses troupes au travail. En juin 2021, le PDG avait rapporté qu’il serait «déçu» si ses employés ne revenaient pas au bureau à temps plein pour la fête du Travail.

Il aurait d’ailleurs menacé de couper le salaire de ceux qui continueraient de travailler de la maison, sans succès. Plusieurs d’entre eux ont poursuivi le télétravail quelques jours par semaine.

«Si tu veux un salaire new-yorkais, tu travailles à New York. Pas de ce “je suis au Colorado et je [...] me fais payer comme si j’étais assis dans la ville de New York, aurait-il alors lancé. Si tu peux aller dans un restaurant dans la ville de New York, tu peux venir au travail.»

Néanmoins, aucune requête officielle n’avait été envoyée aux employés pour forcer le retour au travail, ont expliqué des sources proches de la banque, notamment parce que la direction «marchait sur des œufs» et craignait de voir ses employés quitter.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.