/regional/sherbrooke/estrie

Les manèges militaires de Sherbrooke seront préservés

Ottawa s'engage à sauver les deux manèges militaires de Sherbrooke, en Estrie, a annoncé vendredi matin la ministre de la Défense nationale, Anita Anand.

Accompagnée de la ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, et de la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière, la ministre de la Défense nationale a annoncé que le manège militaire Colonel-Gaëtan-Côté et le manège William à Sherbrooke seront restaurés.

Les deux députées de l'Estrie portent ce dossier à Ottawa depuis plusieurs années maintenant et étaient très émotives lors de l'annonce vendredi.

La ministre Anand ne faisait part que d’une décision prise à la suite de multiples consultations avec ses collègues et la communauté de Sherbrooke.

Pour le moment, aucun montant d'argent qui sera investi n'a été annoncé. Ottawa assure qu'un budget est alloué aux travaux, mais ne peut pour l'instant s'avancer sur celui-ci.

L'échéancier ne peut pas non plus être dévoilé pour le moment comme il reste beaucoup de travail à faire avant le début des travaux.

Le manège William demandera d'ailleurs des travaux de restauration plus importants que le manège de la rue Belvédère, mais la ministre assure que c'est un dossier qui tient à cœur au gouvernement du Canada. La Défense nationale veut offrir ce cadeau à Sherbrooke, à son patrimoine et à ses réservistes.

«Les générations futures de soldats et de citoyens pourront profiter de ces manèges et de l'histoire profonde qui émane de leurs salles sacrées. Nous prévoyons lancer l'appel d'offres pour les travaux de conception et ensuite commencer les rénovations», a mentionné Anita Anand.

Une annonce attendue dans la communauté

Le groupe de mobilisation Sauvons le manège se bat depuis très longtemps pour la restauration et la conservation de ces monuments patrimoniaux. Ses membres se réjouissaient donc de l'annonce faite vendredi matin.

Maintenant, le groupe espère que les travaux seront réalisés le plus rapidement possible et que le fédéral passera de la parole à l'acte.

«Il va falloir voir comment, de façon concrète, ces actions vont s'exécuter. Si dans cinq ans, six ans d'ici on voit que rien n'a bougé, on va se demander si c'était un coup d'épée dans l'eau», a indiqué Jean-Luc Bombardier, brigadier général à la retraite et membre du groupe Sauvons le manège.

Le groupe assure qu'il ne lâchera pas le morceau tant que les réservistes n'ont pas retrouvé leurs places à l'intérieur des manèges Colonel-Gaëtan-Côté et William.

En attendant les détails concernant le début des travaux, la mairesse de Sherbrooke, Évelyne Beaudin, se réjouit que ces monuments du patrimoine de Sherbrooke soient préservés.

Le Musée d’histoire de Sherbrooke salue aussi cette décision, soulignant que ce sont des bâtiments d’exception dans le patrimoine sherbrookois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.