/news/society

«On vise à réprimer le profilage racial»

La Commission des droits de personne et les droits de la jeunesse présentaient leur bilan annuel vendredi.  

Dans son rapport, la Commission a rapporté que 548 dossiers d’enquêtes qui ont été ouvertes, concernaient la discrimination le harcèlement selon la race, la couleur ou l’origine ethnique. 

«On ne cible pas seulement le profilage racial, mais on parle de discrimination en emploi, dans le logement, du bon vieux racisme au quotidien», dit Philippe-André Tessier, président de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. 

Le gouvernement Legault a annoncé qu’il porterait la décision sur les interceptions aléatoires des automobilistes en appel, malgré les recommandations de la Commission. 

«Notre travail c’est d’aider le monde», explique-t-il. «Il ne s’agit pas ici d’interdire aux policiers de faire leur travail. Ce qu’on vise à réprimer c’est le phénomène délétère qui s’appelle le profilage racial qui place des citoyens dans une catégorie de seconde zone.» 

M. Tessier explique qu’il relève de la Commission de lutter contre la discrimination en traitant les plaintes et en défendant les plaignants au tribunal des droits de la personne lorsque c’est nécessaire. 

«Il faut aussi faire de l’éducation et de la promotion et participer à des campagnes pour éviter que ce genre de situation se produise», dit-il. 

Mouvement de grogne qui s’installe chez les policiers 

François Bonnardel considère que ce jugement prive les policiers d’outils importants pour assurer la sécurité routière et lutter contre la criminalité. 

L'Association des policières et des policiers provinciaux du Québec (APPQ) s'est aussi prononcée en faveur de la décision de porter ce jugement en appel.

«Ce n’est l’objectif de personne d’empêcher les policiers de faire leur travail», réitère M. Tessier. «S’il y a une violation à une norme du code de la sécurité routière ça va, ce dont on parle ici c’est des interpellations aléatoires sans motifs.» 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.