/news/politics

Québec devrait s’inspirer de la loi sur la souveraineté de l’Alberta, selon le PQ

Photo Marc-André Gagnon

Le gouvernement Legault devrait s’inspirer du projet de loi sur la souveraineté dans un Canada uni de l’Alberta, qui donnerait la possibilité à la province de suspendre l’application de lois fédérales, selon les élus péquistes. 

• À lire aussi: Les 3 députés péquistes refusés au Salon bleu

• À lire aussi: Serment au roi: «l’Oscar va à Paul St-Pierre Plamondon»

• À lire aussi: Serment au roi: les libéraux veulent «travailler rapidement» pour changer la loi

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, considère que le gouvernement de François Legault ne va pas assez loin pour défendre le Québec dans les conflits qui l’opposent au gouvernement fédéral, et considère qu’il devrait s’inspirer de l’Alberta.

«L’Alberta va beaucoup plus loin que la CAQ en indiquant que lorsqu’une loi fédérale empiète sur un pouvoir de l’Alberta, ou crée un préjudice à l’Alberta, il y a un mécanisme où l’Alberta suspend l’effet de cette loi fédérale et donc l’Alberta agit davantage que la CAQ à ce sujet-là, en mettant des limites au gouvernement fédéral qui manque de respect envers les Assemblées nationales, les gouvernements de chaque province canadienne», a déclaré Paul St-Pierre-Plamondon vendredi matin, lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale.

 Écoutez la rencontre Philippe-Vincent Foisy et Antoine Robitaille diffusée chaque jour en direct 12 h 15 via QUB radio : 

«Ils sont plus nationalistes que la CAQ, c’est vrai, avec leur politique actuelle, a ajouté le député Pascal Bérubé. Ça devrait inspirer le Québec. L’Alberta a dépassé le gouvernement du Québec en matière de nationalisme, faut le faire!» 

Le projet de loi albertain va trop loin, dit Legault  

Questionné à ce sujet par la presse parlementaire, François Legault a laissé entendre que le projet de loi de son homologue albertaine, Danielle Smith, va trop loin. 

« Écoutez, ce que propose la première ministre de l’Alberta, c’est de donner des pouvoirs au gouvernement de faire des choses sans passer par l’Assemblée législative, a souligné M. Legault. Je ne sais pas si le PQ propose ça?» 

La souveraineté est une meilleure solution, croit QS

Le député solidaire Vincent Marissal a exprimé que la meilleure solution aux chicanes entre Québec et Ottawa est, selon son parti, «l’indépendance totale».

 «Le projet de loi de Mme Smith en Alberta veut essentiellement une Alberta forte et indépendante dans un Canada uni (...). La solution quant à nous, c’est l’indépendance totale. Sinon, c’est des querelles à l’infini avec Ottawa, qui ne veut jamais rien savoir», a-t-il dit. 

Dans une fédération, il faut négocier, dit Tanguay

Pour leur part, les libéraux ne souhaitent pas que le Québec s’inspire du projet de loi du gouvernement albertain. «Dans un contexte fédératif, chaque palier de gouvernement a ses pouvoirs. Quand on est dans une fédération, il faut négocier», a affirmé le chef intérimaire du PLQ, Marc Tanguay.

 La loi sur la souveraineté de l’Alberta dans un Canada uni donnerait notamment le pouvoir au Conseil des ministres de modifier des lois provinciales sans avoir à passer par l’Assemblée législative.

 Si elle est adoptée, cette loi permettrait également à l’Assemblée nationale de l’Alberta d’adopter une motion pour suspendre l’application des lois et règlementations fédérales. 

Des constitutionnalistes estiment que plusieurs aspects de cette loi sont inconstitutionnels et qu’elle pourrait en conséquence faire l’objet d’une contestation devant les tribunaux. 

- Avec la collaboration de Marc-André Gagnon, Bureau parlementaire 

  • Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.