/regional/troisrivieres/mauricie

Trois-Rivières: une garderie de nuit à la recherche d'enfants

Une garderie accréditée pour offrir le service de nuit peine à se remplir à Trois-Rivières, en Mauricie, même si les besoins étaient importants il y a quelques mois à peine.

• À lire aussi: Des familles de plus en plus nombreuses en Mauricie et dans le Centre-du-Québec

• À lire aussi: Deuxième refus pour une garderie en milieu industriel

• À lire aussi: 243 places créées en garderies familiales en moins d'un an

La propriétaire craint maintenant de devoir rembourser ses subventions.

«La garderie aurait été pleine si j'avais ouvert en janvier», a confié la propriétaire Mélanie Morin.

Elle attend toujours ses premières inscriptions. Son service de garde de nuit est pourtant ouvert depuis des semaines. Les lits sont alignés au mur et la salle de jeux est prête. La mère de famille avait même une liste d'attente.

«Je devais avoir la visite de la Ville et faire plusieurs rénovations avant de pouvoir faire venir la Ville à la maison... ce qui a retardé les choses. J'attendais aussi le bureau coordonnateur pour leur visite, alors les parents sont allés voir ailleurs», a-t-elle raconté.

Ces délais trop longs lui ont nui. Mélanie Morin, qui est aussi enseignante au primaire, a entamé des démarches pour ouvrir son milieu de garde en décembre l'an dernier et c'est seulement au mois d'octobre qu'elle a été accrédité.

«Ce qui me stresse, c'est de devoir rembourser la subvention du gouvernement si je n’ai pas d'enfants à temps plein. Le délai de «un an» pourrait commencer à partir du moment où j'ai les enfants», a ajouté Mélanie Morin.

Dans le domaine de la santé, le manque de places en garderie est la cause encore de plusieurs départs, selon la Fédération interprofessionnelle de la santé de la Mauricie et du Centre-du-Québec (FIQ).

«On voit des démissions, des mères monoparentales qui ne trouvent pas de garderie ou que le conjoint travaille sur des quarts atypiques, donc impossible pour elles de se rendre au travail», a expliqué la présidente Patricia Maillot.

La FIQ fera connaître le service de garde de Mélanie Morin à ses membres.

Par ailleurs, les efforts pour s'attaquer à la pénurie de places en garderie donnent des résultats importants à Trois-Rivières. Le CPE Le Cerf-Volant note une diminution du nombre d'appels et de nouvelles demandes.

En 2022, 57 nouveaux milieux de garde ont été créés grâce aux subventions de Québec et du programme IDE Trois-Rivières, ce qui représente 345 nouvelles places sur le territoire trifluvien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.