/news/politics

Contrôle des armes à feu: quel impact aura la prise de position de Carey Price ?

Carey Price, gardien de but pour les Canadiens de Montréal, a condamné samedi le projet de loi C-21 sur le contrôle des armes à feu, soutenant ainsi la Coalition des droits pour les armes à feu. Est-ce que sa position pourrait influencer l’image du Tricolore?

• À lire aussi: «Ce que Justin Trudeau essaie de faire est injuste»: Price dit être contre le contrôle des armes à feu

«Quand on voit des athlètes se mêler à la politique, c’est souvent après leur carrière lorsqu’ils veulent se lancer en politique. Mais sur des sujets aussi controversés que celui des armes à feu, c’est vraiment un cas exceptionnel», pense Jean Gosselin, directeur des communications et marketing à l’Institut national du sport du Québec.

Carey Price est-il libre de s’exprimer sur un sujet aussi sensible alors qu’il est toujours sous contrat avec le Tricolore ? 

«Tout citoyen canadien a le droit de s’exprimer sur les affaires de son pays. Habituellement, il y a des règles d’équipe pour ne pas attirer la controverse. Les athlètes des équipes fonctionnent avec du capital de sympathie accordé par les partisans. Le citoyen Price vient peut-être utiliser son capital de sympathie. Il faut voir comment l’équipe réagira», explique M. Gosselin.

 Écoutez l'entrevue avec Stéphanie Vadnais, directrice générale de la Fédération de la Fédération Québécoise des Chasseurs et Pêcheurs à l’émission de Mario Dumont via QUB radio : 

«Peu importe l’organisation, on n’aime pas la controverse. Ça sera davantage une distraction de l’équipe au court terme plutôt que de conséquences fâcheuses», ajoute-t-il.

Selon l’expert, la principale conséquence sera pour Carey Price.

Écoutez l'entrevue de Benoit Dutrizac avec Nathalie Provost, survivante du massacre à Polytechnique et porte-parole de PolySeSouvient sur QUB radio : 

«Est-ce qu’il arrivera à faire changer d’avis des gens? Ça reste à voir. On l’aimait pour une autre chose, et là il vient d’ajouter quelque chose à sa personnalité. Sera-t-il toujours le bienvenu comme ambassadeur des Canadiens de Montréal?», questionne Jean Gosselin. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.