/regional/montreal/laurentides

Incendie majeur: «La bête est blessée, mais elle n’est pas morte»

L’heure est au nettoyage au lendemain d'un incendie majeur, qui a lourdement endommagé l’Hôtel & Spa Mont Gabriel, à Sainte-Adèle, dans les Laurentides.

• À lire aussi: Incendie majeur à l’Hôtel Mont Gabriel à Sainte-Adèle

Dans l’état actuel des choses, l’établissement se voit dans l’obligation de fermer ses portes jusqu’à nouvel ordre.

140 employés se retrouvent ainsi sans emploi à trois semaines de Noël, et plusieurs centaines de réservations ont dû être annulées. Les clients concernés seront avisés dans les meilleurs délais et leurs dépôts, s’il y a lieu, seront remboursés. Des équipes de nettoyage après-sinistre sont au travail depuis tôt ce matin pour limiter les dégâts.

Les deux salles de réception ravagées par les flammes sont une perte totale. La salle à manger, la cuisine, ainsi que des chambres et autres parties du bâtiment principal ont été endommagées par l’eau et la fumée. L’incendie a pris naissance dans la structure du bâtiment vers 10h30 vendredi matin. Plus de 90 pompiers d’une douzaine de services de sécurité incendie ont mis 12 heures à maîtriser le brasier.

Pour le directeur général de l’Hôtel & Spa Mont Gabriel, Martin Lavallée, c’est un coup dur. Il ignore d’ailleurs combien de temps il lui faudra pour reconstruire et quand il sera en mesure d’ouvrir à nouveau ses portes.

«44 ans de service ici, c’est mon chez-moi, c’est sûr que je suis émotif avec cette situation-là. Je suis très concerné pour mes employés [...] Les employés qui sont avec nous, on veut les garder. La bête est blessée, mais elle n’est pas morte. On a déjà des équipes qui sont ici pour le nettoyage, on va réparer et on va rouvrir le plus tôt possible», détaille M. Lavallée.

C’est aussi une lourde perte pour l’économie de la région. Le vaste complexe situé au sommet des pentes de ski abrite un hôtel, mais aussi un spa, des salles de réception, un restaurant, et loue des chalets. La mairesse de Sainte-Adèle, Michèle Lalonde, s’est d’ailleurs dite très attristée de la situation.

«C’est un endroit, le Mont Gabriel, où il y avait énormément de conventions et d’événements. [...] C’était connu internationalement, donc ça attirait beaucoup de gens ici. Il y a un centre de ski juste à côté. On perd un établissement hôtelier d’envergure à Sainte-Adèle», explique Mme Lalonde.

CÉDRIK DAGENAIS /AGENCE QMI

Maxime, rencontré sur place par notre journaliste, s’est marié à l’Hôtel il y a exactement cinq semaines. Il lui a confié avoir reçu sa vidéo de mariage la veille de l’incendie, et tenait à venir constater les dégâts par lui-même.

«C’est très triste. On avait reçu notre vidéo de mariage jeudi. On voyait la beauté de la salle. C’était magnifique à l’intérieur. Je regardais ça hier avec beaucoup d’émotion. Là je ne le sais pas encore, mais j’ai l’impression que ça n’existe plus. Je pense beaucoup à tous les gens qui travaillaient ici, un personnel dévoué, qui se retrouve sans emploi à la veille de Noël. Évidemment, c’est très triste tout ça», déplore-t-il.

La cause de l’incendie demeure inconnue pour le moment, selon le directeur du Service incendie de Sainte-Adèle, Stéphan Turcotte. Les pompiers amorceront leur enquête lundi.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.