/news/society

Enseignants non légalement qualifiés: «les choses n’iront pas en s’améliorant»

C’est quelque 5 000 enseignants non légalement qualifiés (NLQ) qui enseigneraient actuellement dans les écoles du Québec. 

Parmi eux, 61 % ont un baccalauréat.

Dans certaines régions, comme l’Outaouais, la situation serait particulièrement sérieuse alors qu’un enseignant sur deux est non légalement qualifié.

Au total, il manque toujours plus de 600 enseignants dans les classes.

«Les choses n’iront pas en s’améliorant», selon Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement, en parlant de la pénurie d’enseignants.

Avec les virus qui courent, ce ne sont pas que les élèves qui seront malades et absents de l’école cet hiver, mais aussi le personnel enseignant.

TVA Nouvelles

Un calendrier de l’avent pour le ministre de l’Éducation

Madame Scalabrini, ayant mis sur pied un calendrier de l’avent à l’intention du ministre de l’Éducation, présente quelques exemples des cases de ce calendrier sous la forme de demandes y figurant.

1er décembre - Des tâches connexes pourraient être faites par d’autres membres du personnel (les présences et absences, l’habillage des plus jeunes, l’organisation d’un élève qui accuse du retard, etc.) afin de donner plus de temps d’enseignement aux enseignants.

2décembre - Retrouver une composition de la classe équilibrée. «La classe dite régulière n’existe plus», dit la présidente; il faudrait réduire le nombre d’élèves par classe ou donner le service d’appui nécessaire aux élèves.

«Il y a plusieurs années, on a décidé d’intégrer les élèves en grandes difficultés dans nos classes [régulières]. On avait dit que les services suivraient; les services n’ont jamais suivi. C’est en même temps qu’on vivait des coupures en éducation», soutient-elle.

Elle affirme également que «beaucoup de parents ont aussi exigé des projets particuliers sélectifs parce qu’ils voulaient plus pour leurs enfants».

Pour madame Scalabrini, ces raisons qui pourraient expliquer la fin de la classe dite régulière.

Taux d’absentéisme record

«Le taux d’absentéisme chez les élèves s'élevait à près de 13% la semaine dernière, selon les données recueillies par le ministère de l'Éducation. Dans certaines classes, jusqu'à la moitié des élèves sont absents», affirme Mme Scalabrini.

En plus des virus, il y a beaucoup de problèmes liés à la santé mentale.

- d'après les informations de Daphnée Dion-Viens

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.