/news/world/guerre-en-ukraine

Russie: deux bases aériennes attaquées par des drones ukrainiens

Deux bases aériennes russes, situées dans le centre du pays, ont été lundi la cible de drones ukrainiens qui ont fait trois morts, a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

• À lire aussi: Une nouvelle salve de missiles russes est lancée en Ukraine

• À lire aussi: Poutine a roulé sur le pont de Crimée, partiellement détruit en octobre

• À lire aussi: Ukraine: le Kremlin jure de continuer l'offensive malgré le plafonnement du brut

Lundi matin, «le régime de Kyïv (...) a tenté d'effectuer des frappes avec des drones de conception soviétique sur la base aérienne de Diaguilevo dans la région de Riazan et celle d'Enguels dans la région de Saratov», indique le texte.

Le ministère accuse les forces ukrainiennes de chercher ainsi «à mettre hors service les avions russes de longue portée», utilisés pour les frappes qui ont visé ces dernières semaines de nombreuses infrastructures énergétiques sur le territoire ukrainien.

RUSSIA-UKRAINE-CONFLICT-WAR

Si ces «drones à réaction» ont été interceptés par les systèmes russes de défense antiaérienne, leurs débris sont tombés sur le territoire des bases aériennes attaquées en y provoquant des explosions et endommageant «légèrement» deux avions, selon le communiqué.

Trois militaires russes «ont été mortellement blessés» dans ces attaques et quatre autres ont été hospitalisés, selon la même source.

Écoutez Paule Robitaille sur place en Ukraine à l’émission de Philippe-Vincent Foisy via QUB radio: 

Malgré ces attaques, «une frappe massive effectuée avec des armes de haute précision» à environ 12H00 GMT lundi a visé des sites militaires ukrainiens et des infrastructures énergétiques liées aux forces ukrainiennes, précise le communiqué, en ajoutant que 17 cibles au total ont été touchées.

Plusieurs médias russes ont rapporté dans la journée, citant notamment des responsables locaux, que deux bases aériennes du centre de Russie, dont l'une destinée à l'aviation stratégique est utilisée pour mener des frappes contre l'Ukraine, avaient été secouées lundi par des explosions.

RUSSIA-UKRAINE-CONFLICT-WAR

Des spéculations sur les réseaux sociaux russes ont aussitôt suggéré que l'Ukraine pourrait être derrière ces explosions, même si les deux sites sont situés à des centaines de kilomètres de la frontière ukrainienne.

Vladimir Poutine a été informé de ces incidents, s'est borné à dire plus tôt dans la journée le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

«Le président reçoit régulièrement des informations, venant des services appropriés, sur tout ce qui se passe», a-t-il déclaré à la presse, sans plus de précisions.

Kyïv n'a jusqu'ici revendiqué aucune des explosions.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.