/regional/troisrivieres/mauricie

Une halte-chaleur en service tout l'hiver à Trois-Rivières

Une halte-chaleur a été mise en place par le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, en collaboration avec la Ville de Trois-Rivières et des organismes, pour permettre aux personnes en situation d'itinérance de se réchauffer durant la période hivernale.

L’espace pourra accueillir un plus grand nombre de personnes que l'an dernier.

La halte-chaleur est située au 630, rue Poisson à Trois-Rivières, à proximité du centre-ville. Alors que l'an dernier elle était déployée dans une roulotte, les personnes qui en ont besoin peuvent maintenant être accueillis dans un local.

«C'est sûr que la roulotte était beaucoup plus petite qu’ici. Puis il n'y avait pas d'eau courante, toilettes à l'extérieur, donc c'était vraiment moins bien que le local ici cette année», a fait valoir la directrice adjointe du service en santé mentale de proximité au CIUSSS MCQ, Julie Poirier.

L'espace est accessible tous les jours de 21 h à 7 h jusqu'au début du mois d'avril. Des vêtements chauds, des collations et du café sont mis à la disposition de ceux qui se présentent sur place. Le local répond aux grands besoins de la communauté itinérante, alors que les refuges affichent complets à Trois-Rivières.

«Ça répond complètement au besoin qu'il y avait de pouvoir offrir un lieu à des personnes pendant la nuit pour se réchauffer de façon à pouvoir ensuite se diriger vers les autres services en journée», a expliqué la directrice des services professionnels au centre Le Havre, Karine Dahan.

Pour soutenir un maximum de personnes durant l'hiver, la Ville va également distribué 50 trousses de chaleur aux organismes communautaires de Trois-Rivières. Les intervenants en itinérance pourront remettre l'une de ces trousses aux personnes qu'ils croisent. Elles contiennent des articles essentiels à l'approche de l'hiver, comme des tuques, mitaines, couvertures, chauffe-pieds et bouteilles thermiques.

Toutes ces mesures s'ajoutent aux services offerts par les équipes des organismes du milieu, comme l'hébergement, le travail de rue et le dépannage alimentaire.

La Ville de Trois-Rivières avait comme projet cette année d'installer trois mini-maisons dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Toutefois, elle est forcée d'oublier le projet pour l'instant. Peut-être en raison d'un mauvais entreposage, les structures présentaient de la moisissure. La Ville réévalue alors les options pour répondre aux besoins dans le secteur, alors que la demande pour ce genre d'installations est grandissante.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.